En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La base militaire de l'Ile-Longue, dans la rade de Brest, où stationnent les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l'armée française.
 

Ces derniers jours, des drones ont été détectés à proximité du site stratégique de l'Ile Longue, dans la rade de Brest, a annoncé mercredi la préfecture maritime de l'Atlantique. C'est sur cette base militaire que stationnent les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de l'armée française.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • patriote13
    patriote13     

    Si c'est un drone qui prend des photos pour reperer certains emplacements stratégiques, tout va bien alors ??? Pauvre France.

  • patriote13
    patriote13     

    Si c'est un drone qui prend des photos pour reperer certains emplacements stratégiques, tout va bien alors ??? Pauvre France.

  • Babar27
    Babar27     

    Au point ou vous en êtes, faîtes des journées portes ouvertes!

  • deuxc
    deuxc     

    Nous sommes en sécurité renforcée! Nous le constatons. Ces médiocres ne font que de l'enfumage, incapables d'assurer la sécurité des citoyens! A part des discours, ils ne font RIEN!

  • red11
    red11     

    Une organisation ou un gouvernement espionne nos installation sensible depuis des mois et personne s inquiète c est une blague ces drones pour faire du renseignement sont bien utile les autorités doivent réagir vite

  • beaudolo
    beaudolo     

    Vous devriez donner les coordonnées topo du site!

  • claude38
    claude38     

    Ce ne sont pas des drones. Ils bravent les pires intempéries, de nuit comme de jours, volant en formation. Aux usa, des militaires de très haut rangs ont témoignés sur serment et devant la presse du survol des installations nucléaires (et de leur neutralisation momentanée) par des aéronefs (manifestement non terrestres) dans le cadre d'une action médiatique appelée Disclosure project (révélations) conduite par l'ufologue Stephen Mc Greer . Les autorités ont, comme d'habitude, minimisé l'affaire. Comme ici on est bornés de chez bornés, il ne se passera rien d'autre que des constats d'impuissance et des propos faussement rassurants. Pourtant, cette présence à un sens, et pour ces militaires ce sont des avertissements sur le danger planétaire, voire interplanétaire d'une utilisation mal maîtrise de l'énergie nucléaire.

Votre réponse
Postez un commentaire