En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Il meurt en tentant d’échapper à un contrôle d'identité
 

Un jeune homme de 24 ans est mort dans la nuit de lundi à mardi à Melun, en Seine-et-Marne. Pour échapper à un contrôle d’identité, il s’est jeté dans la Seine.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

93 opinions
  • barbo
    barbo     

    Il faut savoir que Le 30 mai dernier, Jacques Myard, maire de Maisons-Laffitte et candidat à sa réélection comme député, faisait campagne sur le marché des Indes à Sartrouville.

    Pour ceux qui sont peu familiers de la banlieue ouest de Paris, précisons que Sartrouville qui, globalement, est plutôt une ville paisible, contient un certain nombre de quartiers que l’on dit pudiquement « sensibles ».

    Jacques Myard et ses amis ont été apostrophés par un « jeune adulte en djellaba » qui leur a déclaré : « Vous n’avez rien à faire ici, ici c’est une terre arabe, c’est une terre appartenant aux musulmans. Ce n’est pas une terre française. Vous êtes des racistes, des sionistes, vous devez partir. »
    Selon le récit de Jacques Myard lui-même, l’individu s’est même permis de menacer de mort les personnes qui saluaient le député : « Si tu lui serres la main, je viendrai te brûler. »

    Cet incident me semble, hélas, hautement significatif de la situation démographique et politique de la France.
    Cet individu ne parlerait pas ainsi, s’il ne savait pas qu’il avait derrière lui plusieurs millions de personnes récemment immigrées et souvent partagées entre l’adhésion à la France et la soumission à la oumma, la communauté mondiale des musulmans.
    Naturellement, l’immense majorité de ces musulmans sont pacifiques et loyalement attachés à la France. Mais très peu d’entre eux auront le courage de dénoncer le comportement de ce personnage.

    D’ailleurs, du point de vue du droit coranique, il semble que ce soit ce dernier qui ait raison : soit Sartrouville est une terre pacifiée, ce qui signifie qu’elle a choisi la charia (dar al islam), soit c’est un champ de bataille entre les musulmans et « les autres » (dar al harb).
    Cependant, le plus grave n’est pas cette réalité démographique, mais le contexte politique.

    Si cet individu peut parler ainsi, c’est que la classe politico-médiatique lui a appris que nous étions d’affreux racistes, colonialistes, fascistes, etc., et que lui allait nous aider, par la force, à nous repentir. L’élection de François Hollande, largement due aux Français fraîchement naturalisés, démagogiquement flattés, a encore aggravé cette situation.

    Redisons-le une fois encore : l’intégration est possible, à condition que les nouveaux arrivants acceptent la culture française. Ce qui suppose, au minimum, que les pouvoirs publics privilégient cette culture française !
    Ils pourraient commencer en dénonçant l’inqualifiable agression dont a été victime Jacques Myard.

  • ptityam
    ptityam     

    Comment se fait-il que les journalistes aient oublié d'écrire "en marge de la manifestation du FN, un jeune homme bien sous tous rapports est retrouvé noyé"
    Ah c'était pas là et il y a longtemps... raté !

  • eaufroide
    eaufroide     

    La police va encore être montrée du doigt. Que va faire Mme Taubira va-t-elle demander au Président "normal" une loi pour interdire aussi le contrôle d'identité ?

  • gsf-600
    gsf-600     

    un mort de plus sur la conscience de la police? Surement pas. D'autant que l'un d'eux à risquer sa peau pour aller le chercher. Vous transpirez l'anti-flic primaire...

  • fourmi14
    fourmi14     

    Tout ça c'est du pipeau ,on va le faire passer pour un brave gars,il a eu une petite fille et voulais se réinsérer dans la vie ,arrêtons ces mensonges ,ça place n'est pas à une heure du matin dans la rue en train de fumer des joints, mais a côté de sa fille et sa femme, c'est toujours la même comédie ,et surtout que l'on n'accuse pas la police !

  • gsf-600
    gsf-600     

    N'importe quoi....il faut arrêter la fumette. Il y a belle lurette qu'on ne vas plus en garde à vue pour une petite quantité de produits stupéfiants à base de cannabis (resine ou herbe). Et mieux que ça, mis à part si le mec est stupide(agressif hautain etc ...), plus personne ou presque n'est embarqué pour unn joint... Stop aux fantasmes. Si ce pauvre gars s'est jeté à l'eau juste pour un joint, il ne devait pas être sain d'exprit, pas possible.

  • cerisette
    cerisette     

    ces encore la faute des FLICS!!!!peuchére ils vont encore y avoir droit!!!!!cet sa la france!flics ou voyous ils faut choisir!!!!!!!!moi j'ai choisi vives la polices.vives la france.

  • Watchtower
    Watchtower     

    Quand on saute dans l'eau, il faut savoir nager. Et quand on nage comme une brique, on se noie.

  • barbo
    barbo     

    Si j'étais dealer, je me débrouillerais pour me faire contrôler le matin en ayant ainsi tout le reste de la journée pour transporter ma came impunément, muni du précieux sésame. En attendant, bien sûr l'émergence de nouveaux petits boulots:
    -Imprimeur de fausses attestations de contrôle. -Collecteur d'attestations ( se débrouiller pour se faire contrôler un maximum de fois et revendre les attestations au fur et à mesure). -Attaque en justice des méchants policiers qu'on accusera de ne pas avoir voulu délivrer d'attestation, même quand ils ne vous ont pas contrôlé. -"Témoins" pour l'action précédente.-... Comptons sur l'imagination des délinquants pour avoir un maximum d'idées.
    C'est sans doute comme cela que le gouvernement des bisounours pense résorber le chômage et doper l'économie des banlieues: Création de petits métiers et libération des freins aux trafics.

  • bypy
    bypy     

    La gauche atlantiste, la gauche socialiste, la gauche millénariste peuvent mieux faire ici-bas, notamment avec la police : non seulement, comme au temps de Mitterrand, l’empêcher de faire son travail, mais aussi, la menacer si elle fait son travail. Il est interdit d’interdire, disait le slogan libéral-libertaire des années 68 ; alors, à quand la prison pour ceux qui ont pour mission d’interdire le crime ? Avec la gauche on aura compris que tout homme d’ordre est un criminel qui se respecte. Un jour qu’il était inspiré, Chirac a dit que les socialistes avaient tué tous les métiers de vocation (professeur, infirmière, policier) ; là, ils vont les rendre dangereux. Ou définitivement pantouflards. Car c’est aussi le rêve de cette société : l’individu de l’absolue passivité, le zombi nourri de tranquillisants et de bonne eau humanitaire.

    On nous a parlé de récépissé en cas de contrôle d’identité ; car les flics vont trop loin. Ce vocable sonne minable, il rime avec laisser pisser, avec laissez-passer.

    Faudra-t-il donc que la police donne un récépissé en cas d’attaque de banque ? Faudra-t-il que la police donne un laisser pisser en cas de constatation de tournante ? Faudra-t-il aussi qu’elle donne un récépissé, ce serait plus marrant, quand elle doit laisser faire les gangs qui la mettent en fuite sur ordre dans les banlieues ?

Lire la suite des opinions (93)

Votre réponse
Postez un commentaire