En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La présidente de l'Association des victimes de l'hormone de croissance, Jeanne Goerrian (d.), avec une proche de victime, après la décision de la cour d'appel de Paris le 5 mai 2011.
 

La Cour de cassation a décidé ce mardi de rouvrir le dossier civil, ouvrant la voie à une indemnisation des victimes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • epidermique
    epidermique     

    Notre justice est a la hauteur de nos politiques. Eternelle.

Votre réponse
Postez un commentaire