En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une ambulance devant les urgences de l'hôpital Cochin, à Paris.
 

L'hôpital a ouvert une enquête interne jeudi "pour éclaircir les circonstances" du décès "inexpliqué" d'une sexagénaire samedi au service des urgences. La piste de la crise cardiaque est avancée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • fradou77
    fradou77     

    Mettre des amendes à ceux qui viennent aux urgences pour rien serait une bonne solution dans l'urgence pour éviter d'attendre 6h aux urgences. (exemple : l'autre jour, j'y était un dimanche avec ma fille de 2 ans et il y avait une dame qui est venu juste pour qu'on lui renouvelle une ordonnance)

  • 156156
    156156     

    vive la france

  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    Samedi, une femme est décédée dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital Cochin.

    Arrivée à 17h15 pour des douleurs aux jambes, elle est découverte morte sur son fauteuil à 23h00 ! Ce qui signifie que cette patiente est restée des heures sans que personne ne s’occupe de ce qui se passait ! Cette femme est victime de la saturation des urgences parisiennes, et de l’impossibilité des équipes à faire face aux nombres de patients qui affluent chaque jour dans ces services.

    La fermeture des urgences de l’Hôtel Dieu a amplifié ce phénomène de saturation. Le Parti de Gauche dénonce ces politiques d’austérité, responsables de la mise en danger des patients et de conséquences dramatiques comme celle de samedi.

    Nous exigeons la réouverture immédiate des urgences de l’Hôtel Dieu pour faire face aux besoins sur Paris ainsi que le déploiement des moyens nécessaires dans les hôpitaux publics afin de permettre un accueil et une prise en charge de qualité auprès des patients.

    Marie-Laure Darrigade Bellocq, Secrétaire nationale du Parti de Gauche à l’Enfance, la Santé et la Protection sociale

  • strikler
    strikler     

    " Le problème récurrent des effectifs " avec 6 millions et demi de demandeur d'emploi c'est un vrai drame

  • strikler
    strikler     

    Bientôt on va mourir a pole emploi en attendant un boulot ....

  • claude09
    claude09     

    Pourquoi ne pas former des "emplois tout court" au lieu d'utiliser des gens comme des mouchoirs jetables ?

  • claude09
    claude09     

    C'est certain que si elle était une ancienne grosse pointure de la politique ou de la finance, on l'aurait vite soignée... là où a été admis Jacques Chirac, par exemple...

  • aluilofeu69
    aluilofeu69     

    les cmu et ame etaient prioritaires !!!

  • aluilofeu69
    aluilofeu69     

    la femme de sarko aussi , ils ont bloqués le parking 1 semaine avant son accouchement !!

  • avisrapide
    avisrapide     

    Cette dame n'avait-elle personne de sa famille pour la soutenir et rester avec elle, le temps quelle puisse être prise en charge ?
    Pourquoi ne pas former quelques " emplois d'avenir " pour l'accompagnement, dans des cas pareils, des personnes seules.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire