En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Eric Woerth en juillet 2014.
 

Un non-lieu a été requis devant la CJR pour Eric Woerth, ancien ministre du Budget, dans l'affaire de la vente de l'hippodrome de Compiègne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Pour les jeunes, en 2001 notre visionnaire Chirac, : "ces polémiques....se dégonflent et font "pschitt"....

    1PourAvis
    1PourAvis      (réponse à 1PourAvis)

    Pschitt, La boisson préférée de nos hommes politiques de toujours, pour toujours.

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    On va faire simple : Ce terrain valait au moment de la vente entre 8 à 10 millions selon les experts consultaient par la justice. Il a était vendu 2,5 millions d'euros...
    En outre "des notes datant de juillet 2009 et mars 2010, rédigées par des fonctionnaires de France Domaine, qui dépend du ministère du budget, précisent notamment que "la valeur réelle de ces terrains est au moins dix fois supérieure à l'estimation".

    Et pour mémoire le ministre du budget qui a eut le premier l'affaire en main et qui a dédouané Mr Woerth s’appelle....... Cahuzac bien sur !

    Chacun se fera son opinion...

    Feliz
    Feliz      (réponse à BLACKJAK)

    Dans cette histoire .... cherchez la femme .... rsrsrsrs ..... Combien paye t'elle depension pour ses chevaux ? Fait elle partie du comité de Direction ..... Ahhhh mes amis ...... si vous saviez

  • patriote13
    patriote13     

    Bien sur !!!!! l'affaire resurgira un jour car le Peuple enregistre !

  • totof332
    totof332     

    Les "Journaleux" du Monde qui avaient enquêté sur cette affaire sont encore une fois discrédités...mais seront-ils pour autant sanctionnés pour leurs articles diffamatoires, feront - ils leurs excuses? JAMAIS!!! Par contre, nous les contribuables, on paye avec nos impôts tous les frais de justice engendrés par ces videurs de poubelles.

  • totof332
    totof332     

    Les "Journaleux" du Monde qui avaient lancé cette affaire sont encore une fois discrédités...mais seront-ils pour autant sanctionnés pour leurs articles diffamatoires, feront - ils leurs excuses? JAMAIS!!! Par contre, nous les contribuables, on paye a

    -c-c-
    -c-c-      (réponse à totof332)

    dommage qu'on ne sache pas, bon, on pense savoir, c'est clair comme de l'eau de roche, mais il faudrait pouvoir faire quelque chose !

    -c-c-
    -c-c-      (réponse à -c-c-)

    excuse, je voulais répondre à Féliz

  • Maxoue
    Maxoue     

    Tant de polémique pour rien et qui paie dans ces cas là ???

Votre réponse
Postez un commentaire