En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Henri Leclerc: "L'état d'urgence est un état de faiblesse"
 

Henri Leclerc, avocat et président d'honneur de la Ligue des droits de l'Homme, était mardi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Hk2f
    Hk2f     

    Ce matin, je suis resté sans voix en écoutant maître Leclerc. Les assassins ont encore de beaux jours devant eux!

    Glochide
    Glochide      (réponse à Hk2f)

    Ne sois pas étonné ! Il défend son beafsteack ! Avec l'état d'urgence la justice ne peut pas s'exprimer ..... donc pas de fric pour lui ...;

  • domino
    domino     

    avec des personnes comme cela ,il ne faut pas s'étonner de ce qu'il nous arrive.............et grace à eux, cela continuera jusqu'à notre perte

  • roperc'h
    roperc'h     

    cet homme est un fou, racontez des betises pareilles .Crachez sur les policiers est indigne , ils ne vont pas envoyer un avis de passage, si????

  • roperc'h
    roperc'h     

    ce monsieur m'a mis en colère quand je l'entends "vomir" sur les policiers qui enfoncent les portes, faudrait-il envoyé un avis de passage, demander gentiment si ils ont des armes. Si ce petit monsieur avait été touché par ce drame du 13 nov. , il aurait un tout autre discours M. Bourdin , arrêtez d'inviter des vieux à la limite de la sénilité

  • romuniort
    romuniort     

    Par contre, le monsieur ne dit rien sur les privations de liberté relatives à la COP21.
    M'enfin, on connait le positionnement d'extrême gauche de cette association pseudo humaniste. Le plus grave, c'est le cautionnement que lui donne les médias...

Votre réponse
Postez un commentaire