En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les associations contre les violences faites aux femmes dénoncent la situation des victimes
 

Le 4 mai 2012, le Conseil Constitutionnel abroge la loi sur le harcèlement sexuel. Un an après BFMTV.com fait le point sur une situation qui laisse, encore aujourd'hui, des victimes sans procès.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • mirabelle
    mirabelle     

    Et oui quant nos politicards tombent du fait des histoires de c.... Style DSK et d'autres de tout bord politiques et nous voyons les juges rouges mettent un mur de la honte contre les familles de victimes de viol et de meurtre que pouvons nous espéré de toute cette pourriture rien .Si que ces mêmes personnes subissent ou une personnes proches subisse ce que les victimes de viol ont subit

  • Bamboula
    Bamboula     

    Et si c'est possible, nos "pourritiques" en sont capables, le pire est à venir et que dire des enquêtes sur les pédos qui ne tombent jamais sur rien parce que ça remonte trop haut ?

    David.

  • mumu21
    mumu21     

    ce n'est pas possible!!!!c'est honteux!!!!!! et dire que des personnes vont en patir......a cause de politiques qui veulent bacler le travail!!!deja c'etait tres tres dur avant (en gros ils n'agissent q'apres,le decés ?!!c'est A VOMIR je vais faire un revirement,en pensant aux victimes cela rend malade!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire