En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Harcèlement sexuel au travail: une femme sur cinq concernée
 

Les cadres, les précaires et celles qui travaillent dans un milieu masculin sont les plus concernées, selon une étude.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • JE SUIS UN SALARIE BANAL
    JE SUIS UN SALARIE BANAL     

    Journée Internationale de lutte pour les droits des femmes

    Pour un 8 mars féministe et de lutte toutes et tous à la manifestation à 15h30 Place Anatole France à Tours

    Le 1er février, plus de 400 personnes ont défilé dans les rues de

    Tours pour soutenir les femmes espagnoles dans leur combat pour le

    droit à l’avortement. Il y avait bien longtemps que les femmes tourangelles ne s’étaient pas retrouvées

    ensemble dans la rue pour défendre leurs droits. C’est plus que nécessaire à l’heure où en France, les

    fermetures de centres pratiquant l’IVG, le manque de moyens, les manipulations de sites Web pour pousser les

    femmes à mener leur grossesse non désirée à terme, et plus globalement les actions toujours plus nombreuses

    des militant-es anti-choix sont une constante menace pour ce droit resté fragile.

    « Les luttes des femmes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et

    les hommes. Mais aujourd’hui cette égalité est loin d’être effective dans une société qui reste encore dominée

    par le système patriarcal. Certains droits se trouvent même remis en cause, notamment du fait des politiques

    d’austérité. La montée de l’extrême-droite et des extrémismes religieux constitue un danger supplémentaire

    de régression pour les femmes.

    La journée du 8 mars, qui célèbre l’histoire de ces luttes, est plus qu’un symbole. C’est la journée internationale

    de luttes pour les droits des femmes du monde entier. Nous refusons la récupération de cette journée à des

    fins commerciales, proposant de la « fêter » par un cadeau ou une distribution de fleurs sur le lieu de travail…

    sans doute pour mieux faire oublier, le reste de l’année, l’ampleur des inégalités.

    Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité,

    elles sont majoritairement en charge des tâches domestiques et familiales, minoritaires dans les postes de

    responsabilité politique ou économique. Elles sont trop souvent victimes de multiples formes de violences :

    viols, violences conjugales, agressions racistes de femmes immigrées, violences sexistes au travail,

    lesbophobie, prostitution…

    Le 8 mars ne doit pas être une journée sans lendemain. Plus que jamais, il doit s’inscrire dans une dynamique de

    mobilisations, de luttes et de revendications des femmes, ici et par tout dans le monde, pour faire reculer le

    système patriarcal et obtenir l’égalité, aussi bien au travail, dans la famille que dans la société toute entière !

    Cet appel national a été lancé par Solidaires - FSU - UNEF - ATTAC - Marche Mondiale des Femmes - Planning

    familial Ile de France.

    A Tours, nous invitons les femmes et les hommes à descendre dans la rue le samedi 8 mars prochain afin de

    revendiquer une réelle égalité au travail, dans la rue et à la maison.

    Lutter contre les violences faites aux femmes !

    Défendre une éducation non sexiste et promouvoir l’égalité !

    Défendre le droit à l’avortement et à la contraception !

    En solidarité avec les femmes du monde entier !

  • BJP034
    BJP034     

    Voilà un bon créneau: institut de sondage !!!! Compte tenu du nombre de sondages effectués chaque jour, ça doit payer !!!! J'espère que je ne suis pas mis à contribution pour ce nouveau phénomène de société d'autant que sexagénaire je n'ai, pas plus que mon épouse ni mes enfants JAMAIS été sondé... Nous ne devons pas faire partie du panel... mais, dans le fond j'en suis bien content car je suis moins emm...

  • cytom94
    cytom94     

    A Yin Yang : non je ne suis pas ecoeurant. Pas du tout. En France, il y a la loi, la police, les syndicats, l'inspection du travail, les collègues (dont des femmes)... 20% de délit et personne ne verrait rien ? La réalité c'est que ce type de sondage répond au politiquement correct du moment. Sauf à considérer que les travailleurs/ses, syndicats, policiers,... couvrent tous les agissements. En revanche on peut faire de vrais sondages : combien de gens ont été cambriolés ? combien ont été agressés ? combien ont été licenciés sur un motif purement boursier ? De vrais faits. Pour ma part, je ne fais pas de différence entre délits (sauf gradation de la gravité) ni entre les victimes. Un délit fait à une femme n'est ni plus grave ni moins grave qu'un délit fait à un homme. Si vous voulez continuer à opposer les uns/unes aux autres, continuez... mais pour moi, il y a juste des travailleurs/travailleuses. Et la première violence qu'on leur fait, ce sont les licenciements alors que des bénéfices énormes sont constatés et le chomage de masse. Mais ça, vous avez raison, chut...on en parle plus. Les socialistes sont au pouvoir, alors...ça n'existe plus ?

  • capitaine conan 3
    capitaine conan 3     

    la notion de harcelement n'engage que la personne qui la denonce! j'ai un parcours pro de pres de 35 ans derriere moi dans un milieu tres macho, et j'ai jamais vu d'agissement de cette nature!! et si tel avait ete le cas , je l'aurai condamne!!!!!!par contre un autre sondage tres mediatise dis que presque la moite des histoires amoureuses trouvent leurs origines au travail!!! et c'est ca que j'ai envie de retenir, n'en deplaise a ces aigries qui ne cherchent qu'a monter les gens les uns contre les autres!

  • choppaul
    choppaul     

    Et dans ce dossier aussi, notre civilisation avance, mais pas dans le bon sens. Pauvre pays bon pour la bene.

  • cytom94
    cytom94     

    Ce sondage, comme désormais la plupart est faux. La question n'est pas de savoir combien de personnes sont victimes de quelque chose...mais combien se sentent victimes... Et en France, pays dont la population passe son temps à chouiner, ça change tout. Je n'ai pas eu de promotion ? Est ce parce qu'une autre personne est plus méritante ? Non... je me sens discriminé(e), victime... La réalité, c'est que plus personne dans ce pays ne veut travailler, se retrousser les manches, se relever. Il n'y a que des victimes, qui veulent des droits et des indemnités.
    Les vraies victimes dans ce pays : ceux et celles qui bossent honnêtement et qui paient leurs impots sans frauder. Ce sont eux qui sont victimes car discriminés et payant pour tous les autres...

  • alpha166
    alpha166     

    Certains sondages et opinions disent que Mr DSK serait le bienvenue et ferais un super premier ministre et président maintenant. Alala .. c'est le jour de la femme aujourd’hui, Grosse bises à toutes les femmes. Bise à tous les hommes aussi c'est dans l'air du temps .( Je suis un Pauvv hètre qui hère ... je suis mal en peine moi avec m'est préceptes de vie familial normal) Je souhaite bon courage au peuple français/et vive les femmes qui nous homme ne serions rien sans elles ;)

  • GERO51
    GERO51     

    Tout a fait, d'etre respectueux avec les femmes vous fait gagner leurs sympathie !!

  • Marie 65
    Marie 65     

    Il y aura toujours des types cinglés. Remarquez, la société les fabrique. Il suffit d'aller sur un site de rencontres pour se rendre compte de l'état d'esprit de certains malades mentaux envers les femmes. Il y a du monde à enfermer croyez moi.

  • perring
    perring     

    Celles qui bossent dans un milieu masculin les militaires de tous rangs en particulier savent ce que cela veux dire, le témoignage du lieutenant (au féminin) présenté hier à la tv me semble pas crédible.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire