En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Harcèlement à l'école : 1 enfant sur 10 est concerné
 

Le ministre de l'Éducation Luc Chatel lance ce mardi une campagne de sensibilisation contre le harcèlement à l'école. Vols, insultes, coups... En France, 1 enfant sur 10 est concerné par ce phénomène qui peut entraîner jusqu’au suicide. Témoignages.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

84 opinions
  • libertt
    libertt     

    Après 1945 on a acquis la certitude que la délation était responsable de beaucoup de malheurs. Aussi, on considère facilement que le "cafeteur" et autre est à banir. C'est tès injuste le malheur c'est celui qui gère mal les informations qu'on lui cafte.... MAMIEP je vous remercie pour votre post, bien sûr les adultes font de leur mieux, et si je tape sur les enseignants c'est surtout pour les faire réagir, je sais bien combien le contact d'enfants fait ressortir les bons sentiments de chacun. Mais l'organisation, elle respecte pas assez les enfants, en tous cas il faut revoir bien des points, et quelques manifestations, quelques propositions sont necessaires. Et si j'oublie un paramètre important j'aimerais qu'on me le dise.

  • MAMIEP
    MAMIEP     

    Ancienne principal adjoint de collège je me permets d'intervenir pour dire que la première régle est de lutter contre "l'omerta " .Il est indispensable qu'une ou plusieurs personnes de l'établissement scolaire instaurent un CLIMAT DE CONFIANCE et incite les enfants à se confier .Il faut les rassurer ,leur dire que ce n'est pas de la "Délation " mais que le contraire peut être considéré comme de "la non assistance à personne en danger " . Ensuite selon la gravité il faut commencer par convoquer les acteurs pour leur montrer qu'ils sont dévoilés ,que la loi du silence ne fonctionne pas Un échange suffit quelquefois .Les acteurs peuvent être aussi des enfants qui souffrent ,en tenir compte ,et essayer d'avoir des confidences .Si les acteurs persistent ,il faut passer à la sanction .
    C'est un long travail .Mais ça fonctionne .Il faut beaucoup de disponibilité ,d'écoute de la part des adultes .N'oublions pas que nous sommes des "Adultes" face à des "enfants" .

  • liberttt
    liberttt     

    le petit qui souffre dans son coin il est pas une génération spontannée, il est l'aboutissement d'une politique de démission. On abandonne les petits et on gère les nuisances des méchants .... désolé c'est pas bien, faut passer plus de temps à mettre les choses en place. Et stopper la course au programmes, au résultat de l'adulte au détriment de l'enfant.

  • liberttt
    liberttt     

    faut virer tous ces profs qui ont rien a faire de leur travail les enfants. Un enfant s'éduque point. Déjà ils veulent pas éduquer et on choisit l'éducation nationale, c'est vraiment des tâches. C'est curieux on est censuré quand on dit que c'est des fainéants qui passent leur temps à discuter et se faire des réunions, qui pensent qu'à leur salaire et jamais veulent EDUQUER les enfants. Ils auraient fait ça depuis le début on serait pas la. Et si ils peuvent pas qu'ils manifestent pour le dire, pas pour être augmentés. La honte c'est nos enseignants qui ont plus aucun désir d'avoir à faire avec un enfant. Alors soit on crée des harcelés, soit des tortionnaires quand on fait un boulot de démissionaire. Arrêtez de vous la pêter avec vos programmes de naze, votre travail qui détruit au lieu de construire, vos réunions d'auto-satisfaction.

  • LUCASTFDEOO
    LUCASTFDEOO     

    SE NEST PAS NORMAL DU TOUT EST SA SE FAIT PAS JI SUIS PASSER PAR LA...

  • SYLMANU
    SYLMANU     

    C’est bien d’aligner des témoignages mais comment peut-on lancer des « actions » après avoir fait tout ce que l’on pouvait pour miner les établissements et leur encadrement ?
    Harcèlement à l’école : dire que ce n’est pas nouveau est un truisme, mais lorsque la vigilance de tous les adultes, enseignants, surveillants, intervenants… est possible, programmée, institutionnalisée, les limites : éducation, intervention, punition, existent et sont bien perceptibles. Lorsque le code de vie de l’établissement n’est pas qu’un règlement formel, mais une réalité créée avec tous, population et partenaires de l’établissement. J’ai connu, pratiqué, c’est possible.
    Une condition, que je rabâche auprès de tous ceux qui ont une responsabilité, élus, médias, associations… ! L’établissement n’est viable dans sa mission, d’éducation, d’instruction et de sérénité qu’avec une équipe formée, animée par une direction compétente, autour d’un projet établi avec les partenaires, adapté au secteur dans sa spécificité et à la diversité des élèves… Cette équipe n’existe actuellement qu’avec la bonne volonté de certains établissements, elle n’a aucune structure universelle réellement appliquée… La scolarité devient une loterie !
    J’ai noté avec espoir que François Hollande a inscrit, enfin, dans ses orientations pour l’Ecole, la nécessité de cette équipe...

  • nanita
    nanita     

    Je suis d'accord avec Kekerito et je le sais parce que je regarde ce qui ce passe dans l'école de mes enfants ! des fermetures de classes à tout va , moins de personnels pour l'encadrement dans la cour ou la cantine ! Comment voulez-vous qu'ils puissent voir tout ces débordements et la souffrance d'un petit dans un coin !!! Un enfant harcelé se renferme la plupart du temps. Un enfant harcelé ne va pas se plaindre à des adultes parce qu'il a peur et qu'il est mal dans sa peau , il n'a plus de repère .
    J'ai vécu çà pendant 5 ans et aujourd'hui encore je me demande pourquoi ! Et arrêter avec vos cités , j'étais dans une école privée dans une ville de 7000 habitants et les petits de bourgeois peuvent être de vrais tortionnaires aussi .

  • libertt
    libertt     

    suis content d'avoir lu l'avis d'un spécialiste. Mais puisque le principe est que l'adulte qui s'occupe d'un enfant l'éduque. Pourquoi le professeur ne s'occupe pas des enfants AVANT de faire son "truc" pédagogique, vous savez le truc qui consiste à donner des tonnes de travail pour se débarasser des enfants? Pourquoi le professeur travaille pas à créer une famille avec les enfants dont il s'occupe et ceci avant toute chose, travail qui servira pendant tout le primaire d'ailleurs s'il est bien fait. Une famille c'est une relation de confiance entre le professeur et ses élèves, ca passe pas par des notes, une distance enfin tout le truc merdique actuel.

  • liberttt
    liberttt     

    les caractères des enfants se construisent à partir des adultes qui en prennent soin...

  • eaudevie
    eaudevie     

    La jeunesse n'est que le visage de la société. L'homme est resté à l'état sauvage ; il est compétitif, agressif, brutal... Et la société toute entière a été batie sur ces memes bases. Tant que l'Homme ne changera pas (et donc notre société) n'esperez pas de changement chez les enfants.

Lire la suite des opinions (84)

Votre réponse
Postez un commentaire