En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les 27 fonctionnaires de la BAC de Cayenne, en Guyane, ont démissionné lundi (photo d'illustration).
 

INFO BFMTV - Ils protestent ainsi contre une décision du parquet, qui a ouvert une enquête sur les conditions d’utilisation d’un flash-ball, le jour de l'arrivée à Cayenne de Christiane Taubira.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

92 opinions
  • boris2748
    boris2748     

    La ministre n'est pour rien dans la décision de l'enquête. Vous écrivez n'importe quoi.

  • boris2748
    boris2748     

    La police est une force armée. Elle doit être contrôlée. C'est la justice qui a ce rôle. Article 12 : La police judiciaire est exercée, sous la direction du procureur de la République, par les officiers, fonctionnaires et agents désignés au présent titre. Article 13 La police judiciaire est placée, dans chaque ressort de cour d'appel, sous la surveillance du procureur général et sous le contrôle de la chambre de l'instruction conformément aux articles 224 et suivants.

  • boris2748
    boris2748     

    Ca va mieux votre orthographe.

  • boris2748
    boris2748     

    S'agissant de la Guyane, dans la jungle les frontières sont un peu floues.

  • boris2748
    boris2748     

    Oui? Donc il faut que la justice enquête.

  • boris2748
    boris2748     

    Quel titre racoleur ! Les policiers démissionnent de leur poste, n'importe quoi. Un policier qui démissionne est un policier qui quitte la police, là ce n'est pas le cas. Ils veulent quitter leur poste d'affectation au sein d'une direction mais le seul qui décide des affectations au sein de son service est le DDSP (Directeur Départemental de la Sécurité Publique). En plus ces 27 sont des idiots. Dans la police une action concertée comme celle là n'entraîne qu'une sanction, la révocation. De plus vouloir interdire à la justice d'enquêter c'est décider de faire justice à sa place. Les policiers ne sont pas au dessus des lois. Et ce même si la situation locale est déplorable. Il n'y a pas dans ce pays de loi d'exception.

  • Claude Richard FN
    Claude Richard FN     

    Les touristes n'ont plus de bonnes manières ! Rétablissez les frontières, un point c'est tout et peines lourdissimes pour les clandestins, le bagne n'est pas loin !
    Un homme haïtien en train de taillader le visage et les bras d’un autre, de nationalité brésilienne

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "les policiers aperçoivent un homme haïtien en train de taillader le visage et les bras d’un autre, de nationalité brésilienne. Ils interviennent au moment où l'agresseur s'apprête à trancher la gorge de sa victime. L'un des fonctionnaires fait alors usage de son flash-ball, tirant sur l'agresseur et le touchant au thorax." -> qui dit ça ? Ne serait-ce pas pertinent de vérifier cette version des faits ?

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    ils suivront comme en 44

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    bien dis baldos

Lire la suite des opinions (92)

Votre réponse
Postez un commentaire