En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le mouvement de protestation contre les propos de Nicolas Sarkozy accusant la justice de laxisme s'est étendu mardi à 90 juridictions, soit près du double de lundi.
 

Le mouvement de protestation contre les propos de Nicolas Sarkozy accusant la justice de laxisme s'est étendu mardi et touche désormais 90 juridictions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • FrançaisLambda
    FrançaisLambda     

    On croirait entendre les profs de gauche. Encore plus de moyens. Mais les bonnes décisions à prendre sur un dossier n'ont pas besoin de plus de moyens!!!! il suffit de plus de courage et de se rapprocher de la vraie vie.

  • grave
    grave     

    Non mais je rêve les pauvres bouuuuuuu c'est triste. Et les victimes ? que des cons ! des racailles libérés plus de 20 fois cette femme braquée qui porte plainte les voyoux arrétés bien entendu libérés par nos pauvres magistrats qui reviennent et qui violent cette femme pour qu'elle retire sa plainte ils sont ou aujourd'hui c'est voyoux ?? en prison non en liberté. Vous pouvez vous plaindre c'est de la faute à Sarko !!!! Mais moi jsuis une victime je juge pas j'encaisse les coups et il faut se taire car on à pas les journaleux pour nous écouter. Nous sommes des statistiques c'est tout. Faîtes votre travail ou démissionnez Msieurs dames mais n'oubliez pas que les victimes de vos largesses c'est nous.

  • Refre
    Refre     

    Mais ils n'auraient pas dû attendre que notre grand môssieur ne les frappe d'opprobe . Ils ont fait le dos rond jusqu'à ce qu'ils craquent ;et normalement si l'animal n'est que blessé ça devrait durer ,durer , durer .... Et nous en sommes tous là ...et las .

  • BENEVOLO7634
    BENEVOLO7634     

    Ce n'est pas moi,qui l'ai fait ,c'est l'autre !!!!Pourquoi cette grève de la magistrature ??? je ne comprends pas ??? tout le monde est responsable ? non,seuls ceux qui étaient sur cette affaire....Pourquoi ils se punissent tous dans la magistrature....QUE L'ENQUETE NOUS DONNE SES CONCLUSIONS .....

  • thierry la paluche
    thierry la paluche     

    "NANTES (Reuters) - Juge pour enfants au tribunal de Nantes, épicentre de la fronde nationale des magistrats, Jérôme Dupré vit au quotidien, avec ses collègues, le manque de moyens de la justice française.
    Ce juge de 39 ans, qui s'exprime en qualité de membre de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) après les propos de Nicolas Sarkozy accusant les magistrats de faute dans la gestion de l'affaire Laëtitia, gère par exemple 450 dossiers d'assistance éducative pour des "mineurs en danger".
    Une centaine de ces dossiers ont été récupérés "du jour au lendemain" en septembre dernier, après le départ d'une collègue toujours pas remplacée.
    Pour accomplir ses missions, qui comprennent aussi l'instruction d'enquêtes ou l'audition de mineurs délinquants, Jérôme Dupré travaille "de 8h15 à 20h15" au tribunal. Ses journées, entrecoupées le plus souvent par un simple sandwich, se prolongent aussi régulièrement le soir et le week-end, puisqu'il rapporte des dossiers chez lui.
    "Ma greffière, d'une incroyable conscience professionnelle, revient, elle, au tribunal le week-end pour notifier les jugements", complète le magistrat, dont le bureau comporte une pile de dossiers d'un mètre de haut.
    Ils ont été sortis des armoires pour répondre aux multiples courriers relatifs à des demandes d'assistance éducative, reçus "en l'espace de deux jours".
    "On est obligés de les parcourir à toute vitesse le matin, car on manque de temps", explique-t-il. "Or, il y a des cas urgents qui nécessitent de prendre des mesures dans la minute."
    "CONDITIONS DE TRAVAIL INFERNALES"
    Selon Jérôme Dupré, le manque de moyens touche toute la chaîne pénale française, et pas seulement les magistrats.
    Faute de places en foyers d'accueil, financés par les pouvoirs publics, une soixantaine d'enfants en Loire-Atlantique peuvent par exemple être maintenus "pendant plusieurs mois" auprès de parents alcooliques, violents, voire incestueux, et cela en dépit de la décision de placement du juge.
    "Des dysfonctionnements, j'en ai des exemples réguliers, mais la justice n'y est pour rien: on prend des décisions graves, avec un personnel insuffisant, et qui ne peuvent pas toujours être appliquées", soupire Jérôme Dupré, qui envisage, dans ces conditions, de "changer de fonction dès que possible".
    "Je suis rentré dans la magistrature car c'est un métier d'une très grande richesse, mais je découvre là des conditions de travail infernales", explique cet ancien juriste d'entreprise, qui a une formation d'avocat et a fait l'Ecole nationale de la magistrature (ENM).
    "Ici, on travaille presque deux fois plus que dans le privé", dit-il. "Et encore, en entreprise, quand on veut des résultats, on nous donne les moyens. Dans la justice, on nous en enlève".

  • segondus
    segondus     

    Bonjour à tous, moi chaque fois que je ne pouvais pas effectuer mon travail dans de bonnes conditions, plutôt que de faire des erreurs monumentales, j'ai présenté ma démission. Car étre condamné par la justice, parce qu'un avocat a présenté un dossier dans la mauvaise juridiction c'est le plaignant qui a été condamné. Maintenant à vous de juger notre propre justice .

  • Taedium vitae
    Taedium vitae     

    la justice ce que sont les prêtres avec dieu ...

Votre réponse
Postez un commentaire