En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Bernard Squarcini, former head of the Direction Centrale du renseignement interieur (DCRI domestic intelligence agency), arrives prior to his trial at the Paris Court on February 18, 2014. Squarcini is judged for having intercept the phone records aka "fadettes" (French slang for phone records) of a reporter covering the Bettencourt affair for Le Monde daily newspaper. AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT
FRANCOIS GUILLOT / AFP
 

L'ancien patron du renseignement intérieur a été mis en examen jeudi. Désormais à la tête d’une société de conseil, il aurait à plusieurs reprises utilisé ses réseaux au profit de ses amis ou de ses clients, se faisant livrer des informations parfois très sensibles.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire