En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Epaulés par sept avions, dont quatre Canadair et un Dash, les pompiers ont jusqu'à présent réussi à éviter que la moindre habitation soit endommagée
 

La crainte principale est l'évolution du vent qui, après des accalmies dans la nuit et la matinée, forcit dans l'après-midi, avec parfois de brusques changements de direction qui le rendent imprévisible et par là-même dangereux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire