Gendarmes tuées dans le Var : le suspect reconnaît les faits

La conférence du procureur de Toulon a permis d'en apprendre davantage sur les circonstances du double-meurtre de deux femmes gendarmes perpétré dimanche soir dans le Var.

BFMTV
Le 18/06/2012 à 16:54
Mis à jour le 18/06/2012 à 17:10

La première information capitale est la reconnaissance des faits qui lui sont reprochés par le présumé tueur des deux gendarmes. Il a reconnu être l'auteur des coups de feu et avoir subtilisé les deux armes de service de ses victimes. Il est par ailleurs établi que le suspect était en état d'ivresse au moment des faits. Selon le procureur, il a prémédité le second meurtre.

Un lourd passé judiciaire

Lors de l'interpellation, l'homme n'a pas fait usage des armes qu'il avait pris sur ses victimes. Connu des services de police il avait été condamné pour infraction à la législation sur les stupéfiants, vol et violence. Agé de 30 ans il était sorti de prison en septembre après 6 mois d'incarcération. La semaine dernière, il avait été condamné à une peine de sursis-mise à l'épreuve pour violences commises sur sa mère.

Meurtre puis assassinat

L'individu interpellé  dans la nuit de dimanche à lundi est soupçonné d'avoir tué Alicia Champlon, une adjudante de 29 ans et Audrey Berthaut, maréchal des logis-chef de 35 ans, mère de deux filles de 5 et 13 ans. Les deux femmes, en poste à Pierrefeu (Var), étaient intervenues pour régler un différend à la suite du vol d'un sac à main.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect a tiré dans un premier temps deux coups de feu sur Audrey Berthaut, un fait considéré comme "un meurtre", avant de poursuivre sa collègue et de tirer six balles dans sa direction, a souligné le procureur. Dans ce second cas, "une volonté de donner la mort par préméditation, donc d'assassinat", peut être retenue l'encontre du suspect.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?