En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

L'émotion fait place à la colère dans les rangs de gendarmes après le double meurtre lundi de deux collègues femmes. Sur Internet, les langues se délient et pointent le manque de moyens et de personnels. La remise en liberté du tueur présumé est aussi au centre des discussions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire