En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Le parquet d'Auxerre a demandé un non-lieu mardi dans l'enquête sur la mort du gendarme qui enquêta dans les années 1980 sur les...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • somebody
    somebody     

    Tout a fait d accord avec yanndu37, meme la fille de Christian jambert le dit dans une interview (je ne me rappel plus sur quel reportage) que l affaire impliquerai une personalité politique connu. C est d ailleurs a cause de sa que l enquête a bizarrement piétiné, pour finir a un soit disant "suicide" par deux balles. Certaines personnes sont intouchable, sa fait flippé

  • yanndu37
    yanndu37     

    une affaire mouillant tellement de personnes et surtout des notables, qu'elle en ait étouffée !! ce gendarme avait décidé de faire sa propre enquête car ses services avaient stoppé toute enquête, il avait réussi à tisser un lien entre beaucoup de personnes, il dérangeait beaucoup de monde !! selon sa famille et surtout sa fille personne ne croit au suicide et la position de l'arme ne reflete pas un suicide !!! enfin pour conclure, c'est une étrange affaire étoufée par la justice car elle touche des personnes bien placées !! ça pue la Franc maçonnerie !

Votre réponse
Postez un commentaire