En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • MICK Bravo
    MICK Bravo     

    > " INFO BFMTV - La garde à vue de Bernard Tapie de nouveau prolongée " Ceci est obligatoirement une erreur dans la rédaction de l' information de la part de BFMTV , car la garde à vue ne pouvant excéder 48 heures ( sauf pour les affaires relevant du terrorisme ) si Tapie est encore en garde à vue c' est que sa garde à vue a été , auparavant , interrompue . . . D'où mauvaise information ou désinformation ? ? ? <

  • Maxp77
    Maxp77     

    @Alan21 Renseignez-vous un minimum avant de tenir de tel propos. Je remet un message que j'avais posté il y a plusieurs jours en espérant vous éclairer un minimum.

    L'affaire est socialiste de A à Z, de sa conception (nationalisation du CL) à sa réalisation (Sapin + Haberer + Peyrelevade) et jusqu'à sa remise en justice (CAHUZAC !). Elle laisse un trou de 18, 6 milliards aux contribuables dont environ 1/50ème pour Tapie (avant impôts). Si une agence a qui vous confiez une maison à vendre l'achète à votre prix sous un déguisement pour dissimuler sa manœuvre et le vrai prix pour la revendre le même jour le double au véritable acheteur cette vente sera annulée. C'est le risque encouru par l’État depuis que DSK en créant l'EPFR (nécessaire en 1997) a garanti toutes les affaires du CL sans exclure les contentieux pour faute (Il aurait pu laisser Executive Life et Adidas au CL fautif) et a revendu en 1998 la clause de retour à une meilleure fortune pour un plat de lentilles versé en actions décotées. Ce risque existe très concrètement depuis que la Cour de Cassation a renvoyé l'affaire en ouvrant la voie de la faute civile qui suite au vice du consentement de Tapie non informé pourrait entraîner l'annulation de la vente de 80 % des actions Adidas et 20 ans après, les délais ayant couru, obliger l’État a rembourser 80 % de sa valeur boursière actuelle (dans les 40 milliards). Voilà pourquoi si Sarkozy a voulu un arbitrage il avait mille fois raison. Tapie a été victime de plus bien plus qu'une escroquerie, mais d'un vol qualifié par une banque d'Etat.

  • Alan21
    Alan21     

    Bien fait pour sa geule à se pourri ....

Votre réponse
Postez un commentaire