En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fusillade de Carcassonne: deux ans avec sursis pour le tireur, les officiers relaxés

Mis à jour le
La justice a condamné en appel Nicolas Vizioz à deux ans avec sursis dans l'affaire de la fusillade de Carcassonne
 

La justice a condamné en appel à deux ans de prison avec sursis l'auteur des coups de feu qui avait fait seize blessés lors d'une démontration du 3e RPIMa à Carcassonne en juin 2008. Les autres prévenus ont été relaxés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Sans parler du "bouchon" réglementaire prévu pour tirer à blanc...

  • le cri du peuple
    le cri du peuple     

    entièrement d'accord....et il y a obligatoirement une faute du commandement qui n'a pas comptabilisé correctement l'utilisation de ses munitions réelles...Une balle tirée à l'exercice = une douille... si une différence apparait en fin de journée on recherche partout d'où peut venir cette différence...Si vous tirez 5000 cartouches lors d'un tir... vous devez réintégrer 5000 douilles chez le responsable de la soute à munition....Autre problème.... il est incompréhensible que des hommes arrivent à conserver des chargeurs qui normalement sont strictement comptabilisés par les armuriers.....

    Ca devait être un sacré bordel dans ce régiment pour en arriver à un tel drame qui se s'était jamais produit jusqu'alors.... Alors on peut s'interroger sur la relaxe des supérieurs de ce soldat...

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    comme d'habitude, les officiers ne sont jamais responsables, même symboliquement

  • vasahabe
    vasahabe     

    Impossible de confondre balles à blanc et balles réelles
    Couleur, poids, matière

Votre réponse
Postez un commentaire