En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
fusillade tribunal melun police judiciaire
 

Le bâtonnier de Melun, grièvement blessé jeudi dernier par un avocat qui a ensuite retourné l’arme contre lui, raconte à RTL et au Parisien ce qu'il s'est passé ce jour-là. "J'ai jeté un coup d'oeil à mon téléphone, et quand j'ai relevé la tête, il pointait une arme à feu imposante droit sur mon coeur", a-t-il confié.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Crusader30
    Crusader30     

    6 commentaires seuls 4 à lire ..où sont passe les deux autres?

  • Adret
    Adret     

    Il est suffisamment rare qu'un bâtonnier sanctionne un avocat (voir les plaintes sur Internet) pour se poser quelques questions. De quelle nature sont les raisons de ce harcèlement contre cet avocat immédiatement présenté comme d'extrême droite ? Ce qui est quand même original comme présentation.
    Personne, ayant eu une vie jusque là banale, n'en arrive à de pareilles extrémités sans raison. Ceci dit je ne me fais guère d'illusions sur la lumière qui pourrait être faite !

  • Adret
    Adret     

    Il est rarissime qu'un bâtonnier donne tort à un avocat, même dans des cas indéfendables. Il serait instructif de savoir les motifs de ce harcèlement qui a conduit l'avocat à ces actes de désespoir et de révolte. Personne n'en arrive à se suicider sans raisons.

  • bernadete
    bernadete     

    Dommage qu'il ne parle pas de ce qui a poussé cet homme à bout, et pourquoi il voulait le destituer, lui faire perdre son boulot alors qu'il était déjà endetté, et à bout de souffle.

  • Pseudome
    Pseudome     

    Il est tout de même anormal que cet avocat en soit arrivé là ... pourquoi s'est-il plaint d'une persécution de l'institution judiciaire ? Pourquoi personne d'autre que le bâtonnier n'a pris l'affaire en cours si l'avocat et le bâtonnier se détestaient ? Toute affaire doit se régler normalement sans violence ni injure quand même, surtout quand ce sont des actifs de la justice. Il y a là un grave problème entre spécialistes ...

Votre réponse
Postez un commentaire