En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Furosémide : les analyses concluent à l'absence de somnifère
 

Les analyses toxicologiques effectuées après le décès d'un nonagénaire à Marseille n'ont pas révélé de traces du somnifère Zopiclone, dont la présence supposée dans des boîtes de Furosémide Teva 40 mg avait conduit au rappel de ce diurétique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • codex
    codex     

    on nous prend vraiment pour des thons

  • lasardinedu34
    lasardinedu34     

    la demi vie du Zopiclone est de seulement 6h le défunt avait arrêté le somnifère plusieurs jours avant sa mort mais le coeur avait déja forcé et était fatigué analyses de merde complètement inutile qui ont été faite après administration de furosémide pour être certain que le zoplicone soit bien parti du corps... on se fout du monde

Votre réponse
Postez un commentaire