Fugue : la famille de Camille porte plainte pour coups et blessures

Les parents et le frère de la jeune lycéenne en fugue à Notre-Dame-des-Landes ont été attaqués par des individus en allant récupérer leur fille.

L.B avec AFP/ Sujet vidéo Amandine Dubiez et Florent Bonnard
Le 04/01/2013 à 11:29
Mis à jour le 04/01/2013 à 14:20

Fugue : le père de Camille "soulagé mais inquiet"


Lycéennes à Notre-Dame-des-Landes : "C'est une fugue organisée et réfléchie"


La famille de Camille, une des deux lycéennes du Puy-en-Velay rentrée chez elle samedi après une fugue à Notre-Dame-des-Landes, annonce vendredi avoir déposé plainte pour coups et blessures. "Ma femme, mon fils et moi-même avons déposé une plainte pour coups et blessures avec armes", a déclaré le père de Camille, Michel Lauran.

"Nous avons été victimes d'une attaque en règle par une dizaine d'individus armés de gourdins et de pelles. Ma femme a reçu un coup de pied dans le thorax, mon fils a été battu, de même que moi", ajoute-t-il.

Véhicule endommagé

Le procureur de la République du Puy-en-Velay, Jacques Louvier, avait indiqué dimanche que le père souhaitait porter plainte, après des violences dont sa famille avait fait l'objet la veille, le samedi 29 décembre, en allant récupérer Camille.

Sur les indications de leur fille, Michel et Dominique Lauran s'étaient rendus en voiture samedi soir vers 19 heures à l'endroit où elle vivait, parmi les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "Mais au moment de repartir avec elle en voiture", expliquait-il, "une échauffourée a éclaté avec des résidents des lieux. J'ai pris des coups, ma femme a pris des coups, mon fils a pris des coups et mon véhicule a été endommagé", selon Michel Lauran.

"Ben", un de ces opposants qui refuse d'être identifié sous son vrai nom, affirme avoir assisté à la scène et dément les affirmations de la famille selon laquelle elle a été prise à partie par "une dizaine d'individus armés de gourdins et de pelles". "C'est totalement faux", a déclaré "Ben", démentant également que la mère de Camille ait reçu un coup de pied au thorax. "Je n'ai pas vu du tout d'agression physique", a-t-il assuré.

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?