En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En un an et demi, 23 salariés de France Télécom se sont suicidés...
 

En un an et demi, 23 salariés de France Télécom se sont suicidés. A la veille de la rencontre entre le ministre du Travail Xavier Darcos et le PDG du groupe, une sociologue témoigne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • doriginehumaine
    doriginehumaine     

    Les suicidés de France-télécom sont d'une certaine façon la partie émergée de l'iceberg capitaliste.Pour comprendre ce non-sens,car le suicide est un non-sens en prolongeant la réflexion camusienne sur le suicide,il faut plonger dans le monde de l'entreprise,le monde du travail d'aujourd'hui,secteurs public et privé confondus.Et au-delà,à mon sens,les suicides de ces différentes "sociétés"(France-Télécom,Renault,Peugeot,aministrations diverses également dirigées suivant les méthodes du management de la terreur)sont le signe le plus tangible d'une crise de civilisation,d'une décadence.

    A l'aide de mon expérience personnelle,de l'information à laquelle nous avons tous accès ainsi que d'un livre(Christophe Dejours,Souffrance en France.La banalisation de l'injustice sociale,Ed du Seuil,1998),je suis parvenu à cette conclusion:désormais il ne faut plus ambitionner de tendre vers le progrès social mais d'enrayer la spirale infernale du déclin social.S'agit-il d'un recul irréversible?Ce qui est certain c'est que l'oeuvre de Christophe Dejours est importante pour prendre la mesure du "problème",c'est-à-dire pour savoir d'où l'on part.

    Bonne lecture,bonne réflexion et bonne année quand-même.

  • commedanslesetoiles
    commedanslesetoiles     

    Faut-il toujours des morts "sacrifiés" pour que les vivants réagissent? Avant le travail c'était pour la santé,maintenant il reste que le fric.Pourquoi attendre,attendre et subir?C'est une grosse boite et tous ceux qui sont harcelés,réagissez,descendez dans les rues et réunissez vous,réclamez vos droits.Arrêtez de vous laissez faire!Sans les boulons la machine n'avance pas!

  • MERDINEFT
    MERDINEFT     

    Non je ne trouve pas le tapage médiatique démesuré, pour une fois j'approuve, j'ai la chance de travailler dans une boite respectueuse des ses salariés ce qui n'est pas le cas de France Télécom, et beaucoup d'autres. Je suis vraiment très très choquée et triste pour les familles de ces personnes.

  • tartine57
    tartine57     

    Des conditions de travail intolérables c'est le quotidien des employés de France Telecom depuis des années mais là cela s'intensifie malgré ce que peuvent dire les médias....On fait payer la publicite faite à la Société : Les punitions en tout genre pleuvent ne sont pas seulement en cause les mutations et changement de service mais bien les conditions de travail et les relations avec les consommateurs que cela entraine et que supportent en plus les salariés ....Bref intenable : dépressions cancer et maladies en tout genre sont le lot quotidien des salariés et tous ces suicides avec ceux dont on ne parle pas
    ma soeur et mon beau frère travaillent tous les deux a France Telecom j'ai peur pour eux ma soeur me dit : "j'ai l'impression d'aller au bagne tous les matins .....

  • andalou
    andalou     

    à la vue de ce que je viens de lire ci-dessus, la calculette a un QI supérieur à vous tous.
    pnb a raison, FT est en dessous de la moyenne française, donc qu'on arrête de nous gonfler avec ces fonctionnaires à qui ça fait bizarre tout d'un coup qu'on leur demande de travailler. Il y a plein de professions où l'on se suicide beaucoup plus, à commencer par les agriculteurs et avec sûrement plus de bonnes raisons et qui en parle ? personne .

  • DARKSIDE
    DARKSIDE     

    Demander aux syndicats de vous expliquer le TTM chez FT.

  • Pieche
    Pieche     

    Mais c'est vrai que ce n'est pas très joyeux .. Ce qui se passe c'est que pour une grande catégorie du personnel France Telecom, notamment les techniciens et les vendeurs en agence qui ont plus de 25 ans de boite, c'est compliqué parce qu'ils sont fonctionnaires, ils ont connus l'âge d'or de France Telecom et ils n'ont pas été accompagnés dans la mutation de la société. Or aujourd'hui France Telecom fonctionne comme n'importe quelle entreprise privée, avec des objectifs parfois difficiles à atteindre, éventuellement un peu de pression managériale. Ces gens là sont dépassés par l'évolution organisationnelle de la société, par les évolutions technologiques, par le fait que leur métier disparaisse et qu'ils doivent se reconvertir.
    Rajoute à cela qu'ils sont managés par des jeunes loups de 35 ans qui n'ont aucun sens du management, que les RH ont disparus de l'entreprise, qu'on leur demande d'aller bosser à 150 kms de chez eux.
    Rajoute à cela un bourrage de crâne syndical pour systématiquement appuyer sur les problèmes et jamais sur les bons trucs c'est à dire sans cesse écrire qu'on est complètement exploité etc. alors qu'on est plutôt très bien lotis en termes de salaires/primes/congés/avantages divers...
    Conséquence : certains parmi les plus fragiles, pour peu qu'ils n'aient que le travail comme lien social ou pour peu qu'ils cumulent avec d'autres soucis personnels, pètent un plomb.
    Après le tapage médiatique est sans doute démesuré. Des gens se suicident partout pour diverses raisons. J'ai lu une statistique qui parlait de taux de l'ordre de 40 suicides par an pour 100 000 habitants. A France Telecom on est presque 200 000. On est encore loin de la moyenne nationale..

  • Krissmic
    Krissmic     

    N'importe quoi

  • jemama
    jemama     

    il faut réagir, depuis l'an 2000, ça a commencé par les normes ISO dans les entreprises pour la qualité du travail.
    Et puis tranquillement c'est la surveillance de la production de chacun, l'homme n'est plus qu'une machine à produire.Lles sentiments, le plaisir de travailler ça n'existe plus, nous sommes des zombis pour rapporter de l'argent à l'entreprise.
    Le suicide est l'ultime solution dans ces conditions et tant que les dirigeants n'auront pas compris ou font semblant de ne pas comprendre l'humain n'existe plus.
    Derrière il y a des familles qui souffrent également.
    Chers patrons pensez-y ?
    Je travaille à la sécurité sociale et ça devient pareil,
    objectif à réaliser,chiffres à enregistrer dans des tableaux,suivi du travail à la minute et tout cela se met en place insidieusement.
    Si vous n'y arrivez pas vous êtes culpabilisé, vous êtes nuls, incapable et ce qu'elle que soit l'âge.
    A méditer

  • intello
    intello     

    Pas de surprises, ce sont les personnes " fragiles ",les suicidaires de tous poils et autres" mal dans leur peau "ceux qui n'ont pas"la pêche" et ne "pètent pas le feu" ce qu'on est supposé faire même( et surtout)en cas d'internement à Dachau ou à Buchenwald ,en admettant que ce soit de nouveau possible(Ah, ce n'est pas exclu comme on est parti!) et ce d'après Darcos qui n'est pas très inventif,il convient donc de repérer les "fragiles", une grande campagne de détection de ceux ci est programmée à France Telecom, ça va être du joli!!Des embauches y sont prévues par conséquent de...Médecins du Travail.
    Quand la hiérarchie voudra se débarrasser de quelqu'un,il n'y aura donc plus qu'à augmenter la pression, à appuyer le harcèlement , plus on appuiera, plus la fragilité de la brebis galeuse deviendra avérée,Bon sang mais c'est bien sûr !!d'où convocations chez le médecin du travail:" Vous avez des problèmes professionnels??!!" " Dormez vous? N'hésitez pas à dire non, dans certaines circonstances tout le monde craque" "Prenez donc un somnifère,un antidépresseur,voyez un psy" voire:" Vous voudriez peut être être pris en charge??!!" ( périphrase et euphémisme pudique pour dire hospitalisé en hôpital psychiatrique!)comme si ce programme était la solution pour sortir de l'impasse et faire cesser les méthodes perverses qui dépassent les bornes.Résultat:Congés de maladie et Inaptitudes au Travail en fin de Parcours avec Pension d'invalidité riquiqui.
    C'est comme ça que les entreprises et l'Etat pour les fonctionnaires se débarrassent subtilement de ceux qui les dérangent avec la complicité des médecins du travail, des petits chefs avides de promotion, des collègues qui veulent la place des autres et s'empressent de dénoncer les"fragiles" quitte à participer au harcèlement pour mieux démontrer la "fragilité"...Darcos a eu le temps de voir comme la méthode marchait bien à l'Education Nationale d'où il vient et où elle est employée à grande échelle.....
    C'est Lombard qui se frotte les mains car il n'est pas question de modifier " les restructurations" ni "les méthodes de management",lui il a "la pêche", il n'est pas fragile, faut dire qu'avec ce qu'il gagne il a un moral en béton,il serait bien bête de prendre des somnifères pour oublier une vie qui est si agréable pour lui.. ben voyons,là où y a de la gêne...

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire