En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Suivre une formation pour un nouveau métier... y êtes-vous prêt ?
 

83% des français seraient prêts à se reconvertir professionnellement en cas de licenciement. Une étude de l'Ipsos pour l'Afpa tord le cou aux idées reçues d'un salarié français immobiliste.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Action44
    Action44     

    ..dans le nettoyage. Ils prennent des personnes du bâtiment,(pour les immmeubles - à la place des anciens concierges)mais vous êtes "au sec" et "pas livré aux intempéries"... Si vous êtes sérieux et par exemple si vous etiez maçon .. Inconvénient : horaires décalés, (tôt le matin, payé au SMIG, parfois travail le dimanche rémunéré à 20 % !..

  • totitota
    totitota     

    moi je veu changer jen et marre du batiment

  • Action44
    Action44     

    Le licenciement n'est pas un choix personnel mais une contrainte. Cela nous oblige à nous remettre sérieusement en cause pour changer de métier. J'ai travaillé 24 ans à l'international en AGVoyages (séminaires, congrès). J'ai très très souvent changé d'agence (volontairement) : nouvelles destinations, autre clientèle + select (du CE au PDG). En 1990 guerre d'Irak = licenciement subi. Remise en question, cgt de cap. On m'a dit : avec ce que vous avez fait, il faut faire export. Changement nul, après diplôme à Londres de la CCI. Travail précaire avec les Américains et les Japonais rémnunéré en CDD ou honoraires. Je n'étais reconnue que pour les passagers et pas pour les marchandises. Notre métier d'AGV a évolué. Nous avons été remplacés par des journalistes éxécutants sur internet. En 91 : j'étais même prête à partir à l'étranger. Créer son emploi = besoin important d'argent. (ex: pour l'AGV : caution pour la licence). J'ai changé de ville, crée une asso pour les loisirs (seul statut possible, pas trop cher). Cela ne m'a pas donné un métier mais m'a occupée pendant 5 ans et m'a remboursé mes frais de sorties les WE..

  • rebroussepoils
    rebroussepoils     

    oui très bien, est ça sert à quoi de s'investir dans des études que se soit technique
    ou,autres si c'est pour changer x et x fois de mètier
    est l'orientation professionel
    quand est -il ?

  • tetra
    tetra     

    Rèaction positive d'une sociètèe qui finalement ne veut pas rester dans l'immobilisme.
    Les français commencent a rentrer dans mon estime.
    Serions nous à l'aube d'une nouvelle france???.
    Je l'espére de tout coeur.

Votre réponse
Postez un commentaire