En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Les syndicats ont rejeté les propositions "inacceptables" des organisations patronales sur les licenciements collectifs, dans le...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • anna bella
    anna bella     

    ilfaut renvoyer dans leurs foyers TOUS ces présentateurs (males et femeles) qui sont ENCORE là, cumulant 2 3 5.....emplois tous rémunérés bien sur, alors qu'ils ont atteint des âges canoniques 70 pour DR....83 pour un autre 75 pour un troisième , la liste n'est pas exhaustive!qu'ils laissent leurs places qu'ils occupent depuis des lustres à de plius jeunes présentateurs qui attendent à la porte ! et cet exemple n'est bien sur pas unique Il faut un bon coup de balai, et on trouvera qques places pour ceux qui attendent désespérement

  • manitou36
    manitou36     

    Aved des promesses d'avenir rose et facile, la gauche a gagné dans les urnes ! Leurs électeurs sont contents car leurs élus se gavent et occupent les postes, les médias sont décontenancés car ils ne peuvent dire que tout va bien, mais hésitent à critiquer ceux qu'ils ont adoré hier Quand aux ouvriers et salariés, ils ne peuvent que prier que les patrons et investisseur, bien que traités d'incapables et de profiteurs, taxés, imposés et pourchassé jusqu'à plus soif, se décident à investir et a embaucher quand même, par pure bonté d'âme

  • legaulois
    legaulois     

    Il paraîtrait que bon nombre de chefs d'entreprise et chefs du personnel français vont, 7 jours sur 7, brûler un cierge dans l'église la plus proche pour que leur concurent immédiat embauche, dans l'ignorance, un syndicaliste des associés du PS lors des dernières présidentielles : la CGT ...
    Lorsque leur voeu est exhaucé, dans les 6 mois qui suivent, le-dit concurent a fermé boutique ....

  • francois 69
    francois 69     

    MAIS LES SYNDICATS ONT INTERET A REJETER TOUTES LES PROPOSITION DES PATRONS SACHANT QUE C EST LE GOUVERNEMENT DE GAUCHE ET QUI EST DE LEURS COTES PRENDRAS LES DECISIONS QUI LEURS SERONS FAVORABLE ILS ON DONC INTERET A FAIRE TRAINER LES CHOPSES

  • Janusvd
    Janusvd     

    Devant la situation socio-industrielle de la France, nos concitoyens cherchent les responsables à défaut de raisons. Que sont elles devenues nos PME des 30 glorieuses ? Et bien à force de se la jouer « On a gagné, on a gagné », oui !! vous avez gagné le cocotier. Celles qui avaient un nom ou mieux des brevets, ont été rachetées par des fonds de pensions et ont été vers d’autres cieux plus cléments. Quand aux autres, elles sont mortes comme sont morts de vieillesse leurs fondateurs car les héritiers ne voulaient pas reprendre la suite. Vous en connaissez vous beaucoup des volontaires qui faisant parfois 12h par jours se voyant insultés de « sales de patrons » parfois même séquestrés ? quand aux grandes entreprises à dimensions internationales, elles n’ont que le nom de françaises dans la mesure où la majorité des actionnaires sont étrangers ainsi que leurs dividendes. Alors les pancartes et slogans sont rangés aux placards. Et les visages et cris de haines d’un temps ont laissés la place aux visages décomposés et en pleures. Alors ?!! alors, il va falloir les relever ces visages et la honte aux joues avouer. Avouer à vos enfants et petits enfants que vous avez hérité de la 4ème puissance économique mondiale avec les caisses pleines et que en 40 ans plus tard vous leurs restituez sur-endettée et en dépôt de bilan. Vous le « M’héritez ».

  • mycette
    mycette     

    emploi, travail des mots qui ne signifient rien pour les élus. ils sont affligés d'une myopie grave. Et cerise sur le gâteau, ils tournent selon le vent.

  • allo la france
    allo la france     

    et ben, c'est mal barré pour son PACTE de compétitivité...car, comme l'a dit Flamby : je préfère parler de pacte car il doit provenir de négociations et accords des partenaires... droit dans le mur !...c'est dramatique, nous sommes dans une situation d'urgence, on a déjà perdu 6 mois !!! Mais ils ont fait quoi pendant 10 ans les socialos....ils pouvaient pas potasser le sujet avant ? quelle bande de nullos !

  • lapsus
    lapsus     

    il a changé de côté. C'était plus facile de dire on a gagné que nous avons perdu. Même si à la Janais à Rennes le Cgt Citroen ose parler de victoire parce que le futur remplacante de la C5 se fera dans l'usine. Qui paye commande, et qui offre décide.

Votre réponse
Postez un commentaire