En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pas de remise en cause du "forfait-jours" des cadres
 

PARIS (Reuters) - Le régime du "forfait-jours" qui régit l'organisation du temps de travail d'environ 1,6 million de salariés en France n'est...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • sto
    sto     

    La servilité volontaire de ceux dont l'ambition est de devenir des paillassons humains en échange d'une poignée de graviers.

  • mrProut
    mrProut     

    moi je voterais pour celle ou celui qui proposera des solutions pour passer aux 20h et la retraite à 50 ans, Il y a des solutions à tout, que nos politique mouillent leur chemises un peu.

  • séraphinlampion
    séraphinlampion     

    est la réalité dans 95% des entreprises y compris celle qui m'emploi.

  • Attention_1
    Attention_1     

    Etant dans une très grosse société de niveau international, je peux dire que la passage cadre a 35 heures est a 150 % positif = 14 jours de RTT par an et surtout des journées de 4h01 par jour suivant les besoins. l'homme s'adapte a tout bien sur en sachant que le non cadre lui doit faire 8 heures par jours.....

  • DRAREG
    DRAREG     

    Beaucoup de salariés confondent entre les cadres supérieurs aux salaires intéressants et la majorité des autres cadres, un peu mieux rémunérés que les autres salariés mais guère beaucoup plus. Ce titre est devenu plus une carotte qu'autre chose, et permet au patronat de faire trimer un peu plus cette catégorie de travailleurs. Un cadre n'est pas sensé compter ses heures, et doit apporter dans son travail, toutes ses ressources intellectuelles et ses efforts, sans contrepartie tangible. La cotisation retraite supplémentaire n'est intéressante que si le salaire permet une intéressante cotisation, et ce n'est pas souvent le cas. La respectabilité dans l'entreprise, ne s'acquiert qu'en raison de ses qualités humaines et professionnelles et non pas de son statut, en tout cas celui-ci n'est pas prioritaire. L'amour des responsabilités reste la seule chose vraiment valable, mais dans un monde professionnel ou c'est l'irresponsabilité qui prime. Nul ne veut plus s'engager, prendre des risques, apposer sa signature, son paraphe, le "C'est pas moi" devient le jeu le plus couru dans l'entreprise. Le monde du travzail est à revoir et je ne vois pas pourquoi un cadre ne bénéficierait pas lui aussi des RTT;

Votre réponse
Postez un commentaire