En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les plages de Calalonga, au Nord-est de Bonifacio
 

Ils souhaitent construire leur maison secondaire dans les alentours de Bonifacio. Des gens connus, comme Jacques Séguela, ont été menacés en Corse par un nouveau groupe clandestin appelé FLNC 1976.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • viveleroi
    viveleroi     

    ils ont raison.
    Les corses ne veulent plus de français, plus d'enquêtes qui ne débouchent jamais, plus de syndicats corrompus, plus de privilèges, plus de RMI, plus de subventions françaises, plus de subventions européennes pour construire des routes invisibles, etc...
    Y'en a marre, on ne veut plus rien de tout ça. Laissez nous avec nos choix d'investissements, nos universités, nos silences, nos priorités à l'embauche locale, nos policiers 3 fois moins éfficaces que sur le continent, nos industries à faire palir l'Allemagne, notre fromage et Napoléon roi ... Et notre mafia bien sûr, qui en voudrait d'ailleurs?.
    Et puis c'est quoi ces riches qui veulent construire sans arroser?

  • RIRI22
    RIRI22     

    pour une fois je donne raison à ce genre d'actions, Marc SULITZER travaille pour BOLLORE, SEGUELA travaille pour BOLLORE HAVAS, le lien commun est SARKOZY

  • pierre laurent
    pierre laurent     

    il a tout a fait raison.plus de Français en Corse! Et encore moins sur nos lieux privilégiés.

Votre réponse
Postez un commentaire