En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les femmes restent à la maison sont souvent passées par le chômage.
 

Une femme en couple sur 5 est femme au foyer, au lieu d'une sur 3 vingt ans plus tôt. La raison majoritaire de l'arrêt d'une activité est devenue la fin d'un CDD.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • mamily
    mamily     

    normal de plus en plus de femme au salaire moyen sont exclues de la possibilité d'accès aux crèches !!il devient alors nécessaire de garder soit même ses enfants !!! c'est bien de favoriser les petits revenus mais cela ne participe plus a la mixité des classes sociales d'autant que les hauts salaires participaient financièrement proportionnellement à leur revenus !! la gauche crée les crèches ghettos !!!

  • jeunenaive
    jeunenaive     

    Donc on passe d'1/3 femme au foyer à 1/5, et selon bfm, ça en fait de plus en plus ? C'est moi où il y a une bonne grosse coquille dans l'article ?

  • liliblue
    liliblue     

    De quelles femmes s'agit il exactement?

  • look165
    look165     

    Oui, exact ! C'est du calcul à la socialiste, ça !

  • piecarer
    piecarer     

    de plus en plus ou de moins en moins????

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quand on est un homme on est à la recherche d'un emploi. Quand on est une femme on est femme au foyer. Pour le reste 9% c'est pas énorme et ça s'explique par la réalité du marché de l'emploi, des capacités des uns et des autres et des disponibilités.

  • Carambar
    Carambar     

    l'Allemange a inventé ce système " avec très peu de crèches " ___ les femmes sont au foyer pour garder les enfants ! et en majorité au foyer ___ fermons les crèches : inversion de la courbe du chômage !

Votre réponse
Postez un commentaire