En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une infirmière à l’hôpital d’Angers (Photo d’illustration)
 

Tétraplégique, en état végétatif depuis six ans, la fin de vie de Vincent Lambert se trouve de nouveau dans les mains du Conseil d'Etat. Ce dernier doit arbitrer face à une famille déchirée.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Blanc Noir
    Blanc Noir     

    et comme le conseil d'Etat à montré qu'il était totalement poreux et dépendant de l'Etat dans l'affaire Dieudonné dans par exemple et que l'état va venir nous enfumé avec la loi sur l'euthanasie, autant dire que le conseil d’État à déjà prit sa décision! la justice française est totalement discrédité!

  • Monique33
    Monique33     

    Le miracle n'aura pas lieu! Six ans de coma, ce n'est pas pareil que six mois......il serait grand temps de comprendre que ce qui est fait n'apporte rien. C'est du maintien en vie. Quelle vie!

  • AgentK3
    AgentK3     

    6 ans de torture, emmuré vivant dans son corps... Foutez-lui la paix et laissez-le partir...

Votre réponse
Postez un commentaire