En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Faut-il un examen d'entrée en classe de 6e ?
 

Le président du groupe UMP Jean-François Copé réclame depuis quelques jours des épreuves à l'entrée du collège, pour vérifier que les enfants maîtrisent la lecture, l'écriture et le calcul. Que pensez-vous de cette idée ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

146 opinions
  • myrtilles
    myrtilles     

    pour la lecture et l'écriture,on connait la responsable.c'est la méthode globale qui est une méthode déplorable.quand a compter,maintenant on utilise les machines a calculer dans les classes,et ça,c'est catastrophique aussi.il ne faut surtout pas faire chauffer les cerveaux de nos chers bambins!!!et voila le résultat.

  • rene05
    rene05     

    Est il normal qu'un élève arrive en cm2 ne sachant pas correctement lire ni écrire ni compter ;
    lorsque j'étais en cours préparatoire ,en 1969 ,la plupart des élèves avaient déjà de bonnes bases ;on écrivait des lignes ,on apprenait des récitations et les tables de multiplication ,et cela était efficace ; pourquoi avoir remis en cause un système qui à fait ses preuves ?

  • vivii
    vivii     

    Mon fils vient de rentrer en sixième et,l'année dernière,en CM2,il a passé les évaluations nationales et cette année,il a passé des évaluations en Maths et en Français.Il veut inventer quelque chose qui existe déjà?Encore un qui parle pour rien!!!

  • mamie94
    mamie94     

    Il ne faut pas généraliser,tous les vieux ne sont pas riches,beaucoup de qinquas aujourd'hui sont dans la me..,ass,rsa vous parlez des 68 arts,car ceux qui arrivent juste derrière comme moi ,ce n'est pas le cas,le chômage pointait déjà son nez en 1976.

  • boudin
    boudin     

    Dans les annees 60 je me souviens d'etre rentre en 6eme avec un examen. Car ma moyenne genetale etait inferieure a 12/20. Avec un 10/20 c'etait trop juste. JF Cope n'a rien invente de nouveau.

  • albclau
    albclau     

    Pour que ces enfants ne perturbent pas la classe de sixième il y avait je crois les S.E .S ou les filles apprenaient la cuisine la couture et les garçons un peu de travail manuel.
    Ne soyons pas sexiste et mélangeons les cours.
    Maintenant avec l’informatique il y aurait possibilité de remonter le niveau de ces enfants et également cerise sur le gâteau seraient créés des emploies de spécialiste de cet enseignement qui n’auraient pas besoin d’avoir des bacs plus cinq et ne se sentiraient pas dévalorisés dons pas motivés par rapport à ces enfants

  • iBABS
    iBABS     

    Bonjour,
    Donc oui je suis d'accord avec un examen d'entree en 6 eme et j'argumente.
    D'une part je trouve ca plus que honteux que l'on ai 4 enfants sur 10 qui ont des difficultes a lire ou ecrire lors de leur rentree en 6 eme ...
    De plus, un examen a 10ans permet de les preparer petit a petit a tous les examens qu'ils auront a passer dans leur vie donc je trouve que ce n'est pas une mauvaise chose voila ...

  • enigerb13
    enigerb13     

    je ne comprends pas à quoi ça sert car les enfants sont évalués sur dossier par leur enseignant. Si certains arrivent en 6° sans le niveau requis c'est peut être aussi qu'on ne peut pas les garder à l'école primaire.
    Plus d'enseignants, plus de porte de sortie, remise en cause du collège unique... me paraissent des voies à explorer

  • ti_gaçon
    ti_gaçon     

    Oui, oui, oui, il faudrait un examen de passage en 6ème. Quand j'étais en CM2, il fallait cet examen, que nous appelions "examen des bourses". Parce que ceux qui réussissaient avaient droit à un bourse (en une fois), destinée à aider les familles pour les nouvelles dépenses que générait ce passage en 6ème. Ceux qui ne réussissaient pas, redoublaient le CM2. S'ils échouaient une 2ème fois, on les envoyait en "fin d'études", ou ils pouvaient tenter le "certificat d'études primaires", le CEP. Ensuite, ils quittaient le circuit. Il faudrait la même chose maintenant, sauf que, après avoir redoublé deux fois, ces enfants seraient dirigés d'office, vers un centre de préformation professionnelle, où ils acquéreraient les outils pour être dirigés ensuite vers un Centre de Formation Professionnelle, où ils pourraient apprendre plein de métiers manuels : Plombier, carreleur, maçon, menuisier, ouvrier électricien, chauffeurs, métiers liés à l'aide à la personne, etc., etc. Et tout cela devrait être OBLIGATOIRE, pour qu'il n'y ait, nulle part en France, des jeunes qui traînent partout, comme c'est le cas maintenant. Cela coûterait certes un peu d'argent, mais certainement beaucoup moins que ne coûtent tous les dégâts (matériels et humains) engendrés par les jeunes désoeuvrés.

  • khalisse
    khalisse     

    A qui s'adresse cet examen? Ou se trouve la majorité des enfants qui ne savent pas lire et et écrire en 6e? Certainement pas dans les quartiers favorisés, on sait tous que la carte scolaire a été supprimé car cela ne permettait pas à un certain nombre de personnes et surtout aux fils d'enseignants d'échapper à l' environnement difficile des banlieues défavorisées.

Lire la suite des opinions (146)

Votre réponse
Postez un commentaire