En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Faut-il changer nos rythmes scolaires ?
 

La Conférence nationale sur les rythmes scolaires s'ouvre ce lundi. Plusieurs propositions sur la table, dont le passage au système « cours le matin, sport l'après-midi ». Les experts sont divisés. Donnez votre avis !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

100 opinions
  • hunesa
    hunesa     

    Que d'idées reçues sur les enseignants!
    Ce gouvernement a donc réussi à nous faire passer pour des nantis, des privilégiés.
    La réalité est toute autre, l'année scolaire débute fin août jusque mi-juillet.
    Même si les conseils de classe ont eu lieu et que les bulletins sont complétés et envoyés, nous sommes convoqués à des surveillances, des corrections de copies, des oraux d'examens, des visites d'élèves en stage.
    Les petites vacances me permettent de corriger les nombreux devoirs que je donne aux élèves avant de les quitter. Elles me permettent de lire et d'étudier des oeuvres, de visionner des documentaires, des films que je peux exploiter en classe.
    Après 15 années d'ancienneté, je me sens tellement privilégiée que je songe à quitter l'enseignement écoeurée par le mépris de nos gouvernants, de certains parents et par une charge de travail énorme.

  • Verly..
    Verly..     

    ...il faut bien se pénétrer d'une vérité si cruellke qu'elle puisse être: "Les dates des vacances et leur durée n'ont jamais été fixées en considération de critères pédagogiques. C'est la Troisième République qui a donné l'exemple et elle n'avait pas de raison de le cacher: il fallait que les jeunes puissent apporter leur aide aux travaux des champs et du même coup acquérir un savoir faire. Quand l'agriculture a employé moins de monde et que les vacances pour tous se sont généralisées, ce sont les impératifs des hôteliers qui ont pris le relais.Il n' y a a pas de raisons que ça change et on le sait bien, alors pourquoi nous amuse-t-on avec? La question revient lancinante:" Qu'on-t-ils derrière la tête?"

  • Verly.
    Verly.     

    ...c'est la plus ancienne de toutes. Elle datevraisemblablement du 19°siècle elle estarrivée en France avec la traduction d'un roman anglais: "Tom Brown's schooldays"; Ce roman est le récit des nnées de collège d'un jeune anglais de l'aristocratie . Dans son collège l'aprés- midi est cosacré aux sports. La france a eu sa poériode anglo-maniaque. L'ennui c'est que mlintenant quand on deande à un britannique si il faisait du sport tous les aprés-midi il vous regarde avec les yeux ronds. Même chose pour les allemands. C'est gênant quand on veut se réclamer de l'étranger où tout est bien mieux que chez nous. Sans compter qu'il y a une question qu'on se garde bien d'évoquer, la voici:" Si vous décider de bloquer l'éducation physique sur l'aprés midi par quel coefficient faudra-t-il multiplier les installations sportives pour qu'on puisse y faire tenir tout le monde en même temps?" Cette question en outre, en appelle une autre:" Où trouverez vous les terrains nécessaires"? Et enfin "Où allez vous trouver l'argent nécessaire"? Dernière question et qui n'est pas la moindre : "Qu'avez vous derrière la tête lorsque vous tentez de fixer l'attention du public sur des questions aussi stupides.

  • Verly.
    Verly.     

    ...résumons l'histoire. Dans les annèes cinquantes un mathématicien d'une compagnie suisse d'assurance découvre grâce à une étude statistique extrêmement sérieuse, un modèle du genre, que les individus ont tous un cycle pendant lesquels ils son plus sensibles aux accidents. C'est de là que naîtra la chronobiologie science prometteuse mais abusivement réquisitionnée par des individus qui veulent faire parler d'eux. Tout me monde connait Michel Siffre scientifique de terrain unanimement reconnu qui a consacré sa vie à cette étude. Il découvre que les individus ont un rythme biologique qui n'est pas calqués sur le rythme diurne, ce qui créée des périodes de fatigue. Conclusion il n'y a pas grand'chose à y faire mais tout le monde semble l'ignorer... de surcroit depuis deux siècles l'homme a encore agravé les choses en décrétant que tout le monde devrait adopter la même heure, celle de l'observatoire au détriment de celle qui était indiquée par le cadran solaire de la mairie. Comme il nous est impossible de retenir le soleil pour que son rythme se cale sur le nôtreet trés difficile de revenir à l'époque ou chaque village avait son heure à luinà l'exception de tous ceux bien entendu qui sont situés sur le même mériden le mieuxqui nous reste à faire c'est encore de nous en accomoder. Si on considère par ailleurs que les rythmes varient aussi avec l'âge de l'individu et que tous les individus n'ont pas le même rythme on s'aprçoit du caractère illusoir de tout tentativepour bricoler une solution. Cela n'empêche pas que périodiquement certains gaspillent leur temps et leur salive à discuter du sujet...Il y trouvent certainement leur compte d'une façon ou d'une autre.

  • michmich24
    michmich24     

    tout à fait d accord avec cet avis !!!!!!!!

  • riemer
    riemer     

    On avait autant de vacances d'Eté, mais ecole le Samedi, pas de vacances à la Toussaint mais le jour était férié, pas de vacances dites de Fevrier; Noel, Pacques puis l'Eté; c'était ainsi, pas de discussion. Maintenant, allez demander aux parents et aux enseignants de revenir, ne serait-ce qu'en partie , à ce rythme-là, au secours!!! donc, on est bien tous des hypocrites: on voudrait de supers résultats scolaires mais sans toucher les acquis..Impossible.

  • laur
    laur     

    nos instits des années 60_70 étaient tout à fait épaulés par les parents - à moins d'un problème gravissime - d'où la responsabilité des parents actuellement. Malgré la présence de la TV chez nous, on nous imposait la lecture : moins de fautes dans les dictées. Peut-être que l'on devrait faire faire un stage à nos chères têtes blondes de porte-plume et d'encrier. Cela les obligerait à s'appliquer : L'effaceur n'existait pas. Il faut restreindre la TV, ainsi que l'utilisation des PCs pour les primaires qui n'en ont pas besoin pour l'école ou très peu - recherches - en fonction des heures. Bien sûr, pour cela, il faut EDUQUER les PARENTS à s'occuper de leurs enfants et non utiliser ces moyens pour avoir la paix. Sinon, les livres existent encore, mais A CAUSE des MSN, FACEBOOK, SMS, etc, les enfants NE VEULENT PLUS lire et c'est aux parents de le leur imposer étant donné que les enseignants n'ont plus le droit de les gronder !!! Merci aux syndicats pour cela. Chers enseigants, à force de vouloir faire la révolution dans votre métier, vous ne récoltez que ce que vous avez semé. C'est bien dommage pour TOUS. Vu que vous êtes payés A L'ANNEE, faites des blocages des ministères pendant les congés des élèves,cela aurait un impact sans bousiller la scolarité de ces derniers, mais à force de faire des grèves PENDANT les jours de travail, vous avez perdu l'estime des parents. Regagnez la en faisant des actions utiles mais PENDANT LES VACANCES SVP, pour les enfants

  • riemer
    riemer     

    Je serai curieux du résultat si nous refaisions passer le certificat d'études à des étudiants de troisième, sachant qu'à l'époque, c'était en fin de CM2. La plupart le louperait car ils ne savent ni compter sans calculatrice, ni écrire, il n'y a qu'à voir le nombre de fautes dans les messages rien que dans ce forum. Et il parait que l'éducation de l'époque où l'on apprenait le respect, l'orthographe, et l'éducation civique était mauvaise .... Messieurs de l'éducation Nationale, réveillez vous. Vous désirez apprendre aux enfants à courir avant qu'ils ne sachent marcher. Les anciennes méthodes (1950-1970) étaient meilleures que les actuelles. A l'époque, on pensait aux enfants et non aux congés des profs et des parents. Depuis de cette époque là, leur budget n'a cessé d'augmenter pour un résultat pitoyable. Regardez nos voisins anglo-saxons qui IMPOSENT l'uniforme par exemple pour éviter le racket et les différences sociales. Par exemple, il ne faut pas aller à l'étranger. Dans les DOM, si un enfant est dans la rue en dehors des heures de cours, il est arrêté par la police et les parents doivent le récupérer au commissariat. Vu que les noms de son école et de sa classe sont sur sa tenue, il est facile de les retrouver. Bilan : très peu d'absentéisme et un meilleur suivi des enfants.

  • riemer
    riemer     

    Pour info, un calcul simple par rapport à la page des salaires fournie par le site gouvernemental :
    Pour un professeur ayant 10 ans d'expérience, il touche 1795 € net par mois. Comme dit par un prof dans ce forum, ils sont payés à l'année mais ne bossent "réellement" que 7 mois. A l'école, ils apprennent à nos enfants la règle de trois. Je la mets en pratique ICI. Cela leur fait sur cette base :
    1795 x 12 / 7 soit 3077 € mensuel. Pas mal non ? Et j'ai lu que s'ils devaient bosser 11 mois comme tout salarié, ils voudraient une augmentation ??? C'EST UNE HONTE.
    Les libéraux et les commerçants ne partent quasiment pas en vacances contrairement aux idées reçues car partir = perte sèche de revenus car ils ne sont pas soumis aux congés PAYES. Ils se les paient seuls.

  • laur
    laur     

    pas d'accord, vous corrigez le plus souvent pendant les cours, les entretiens avec parents pendant la journée scolaire,les journées pédagogiques sont prises sur le temps scolaire. Pour rappel, les professeurs sont payés 12 mois + primes pour 7 mois de travail réel. Et ils ont le culot de demander une augmentation s'ils devaient travailler plus ? Quel autre métier a ces avantages. Un exemple : Un prof muté dans les DOM touche 14 mois de salaires de prime pour s'installer meme s'il rentre avant sa période car il peut ne pas aimer y vivre. Si vous, simple salarié, décidez de vous y installer, combien l'état vous donnera t il ? RIEN. Aors deux poids, deux mesures. Si les profs veulent des augmentations, aucun souci, mais qu'ils aient les mêmes droits que les salariés "standards", soit pas de prime de ce type, et pour leurs "vacances", obligation d'assurer des cours de rattrapage pour les enfants en difficulté afin qu'ils soient payés pour 12 mois moins leurs 5 semaines de congés comme tout un chacun. Et non payés 12 mois pour 7 mois de travail réel, et ils ont le culot de se plaindre. Pour info, consultez cette page
    http://www.education.gouv.fr/cid1120/remuneration-personnel-enseignant.html
    Pour info, Segolène ROYAL met ses enfants en école privée, il doit y avoir une raison, peut être le nombre de jours de grève dans le public qui "aident" les enfants à prendre du retard, et il parait que ce travail est une vocation.

Lire la suite des opinions (100)

Votre réponse
Postez un commentaire