Les farines animales, qu’est-ce que c’est ?

En plein scandale de la viande chevaline, la Commission européenne vient d'annoncer que les farines de porc et de volaille seront à nouveau autorisées pour nourrir les poissons à partir de juin.

Marion Banchais
Le 15/02/2013 à 18:42

À compter du 1er juin, les farines de porc et de volailles pourront à nouveau être utilisées pour nourrir les poissons. 

Jusqu’à présent, les poissons d’élevage se nourrissaient de protéines végétales et de farines de poissons. Un aliment de plus en plus rare, et coûteux pour les éleveurs aquacoles. C’est donc dans le souci d’économiser cette denrée que la Commission européenne a décidé de lever l'interdiction de nourrir les poissons d'élevage avec des farines animales, à compter du 1er juin prochain.

Objectif, selon Bruxelles : "Améliorer la durabilité à long terme du secteur de l’aquaculture".

Interdites en 1997

L’usage de ces farines animales avait été interdit en 1997 par l’Union européenne, suite à la crise de la vache folle. L'épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine avait été provoquée par l'utilisation de ces farines dans l'alimentation des bovins.

Si cette interdiction est aujourd’hui remise en cause, c’est parce qu’elle est conforme aux avis scientifiques les plus récents. Ils estiment que les risques de transmission de la maladie entre animaux non ruminants est désormais négligeable, à une condition : que les animaux ne mangent pas de farine fabriquées à base de restes de leur propre espèce.

La commission européenne, réfléchit également à réintroduire les farines animales pour les élevages porcins et l’aviculture, en respectant cette même condition. Selon Bruxelles, cette mesure ne sera pas adoptée avant 2014.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?