Farines animales: la Confédération de la boucherie "indignée"

C.P. avec AFP
Le 18/02/2013 à 14:58

La Confédération de la boucherie "s'indigne" lundi du feu vert donné par l'Europe aux farines animales dans l'alimentation des poissons d'élevage, estimant "qu'une fois de plus Bruxelles cède aux pressions de l'agroalimentaire".

Son président "Christian Le Lann s'insurge contre la Commission européenne qui autorise dès le 1er juin prochain l'utilisation des farines animales dans l'alimentation des poissons d'élevage (en attendant le porc et la volaille en 2014)", écrit la confédération dans un communiqué.

"Une fois de plus, Bruxelles cède aux pressions de l'industrie agroalimentaire. Cette même industrie qui n'hésite pas à frauder pour augmenter ses profits et ainsi bafouer la confiance du consommateur (cf. viande de cheval à la place du boeuf)", dénonce Christian Le Lann, selon le communiqué.

"La Confédération de la boucherie revendique une traçabilité de tous les produits industriels transformés, elle précise que cette traçabilité existe déjà dans les boucheries depuis la crise de l'ESB", ou crise de la vache folle, poursuit-elle.

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?