En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • dacatoro
    dacatoro     

    Ce pédopsy devrait être en taule ou......ailleurs ?

  • chantal3
    chantal3     

    d'accord avec les parents d'agnès

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    Je compreds cette famille dètruite par ce terrible crime. L'Etat par sa structure a empèché de transmettre des informations qui aurait pu èviter cette tragèdie.
    Moi j'ai apris par la Justice que les services sociaux affirmait par ècrit que la mère de famille ètait une personne tout à fait bien vis à vis de ses enfants. Les services spèciaux qui surveillaient ses enfants depuis des mois envoyant des rapports aux ex RGs qui confirmait l'abandon totale : elle ne vivait pas avec les enfants , rien)
    Je n'ai jamais reçu de commentaire ni du directeur gènèral des services sociaux, ni du Procureur, qui ont certainemt ont obtenu après la rèvèlation le spreuves accablantes de la triste rèalité. Le juge en seconde instance avait confirmé que l'enquète psycologique n'ètait donc pas necessaire et le premier juge avait bien fait de ne pas la faire faire malgré la demande du père qui lui savait ce qui arrivait à ses enfants mais devait se taire, car la mère ètait surveillée24/24h dans une enquète menée contre la pègre de Marseille qui s'acheva par l'arrestation de 50 criminels quelques jours après les conclusions du second jugement. Le père n'a toujours pas vu ses filles depuis 6 ans! Mais les enfants vont biens. Ainsi l'Etat est parfaitement capable de faire souffrir des citoyens par la très grande lègèreté de son personnel. Le Chaos programmé...

  • danytou
    danytou     

    Je soutiens les parents d'Agnès .

Votre réponse
Postez un commentaire