En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nelly Garsault, l'une des salariées licenciées
 

Après la liquidation de leur entreprise, 17 aides à domicile ont été averties de la perte de leur emploi par texto. Si beaucoup ont retrouvé du travail, elles restent sous le choc de cette méthode expéditive.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • lilith lunaire
    lilith lunaire     

    AMENDES ??? C'EST LE TRIBUNAL QUI A DECIDE LE LICENCIEMENT PAS L'EMPLOYEUR !!!! IL FAUT CONNAITRE L'HISTOIRE AVANT DE JUGER ET NE PAS S'ARRETER A CE QUE DISENT DEUX PERSONNES SUR 16 !!!!!!!!!!!!!!!!!

  • mumu21
    mumu21     

    de grosses amendes ;tout a fait d'accord avec vous!!!

  • mumu21
    mumu21     

    Quelle méthode!!c'est le choc;pensez vous a ces personnes......ils ont ete traiter comme des chiens;aurais t'ils (ces dirigents vereux)aprécier etre traiter de la sorte!!!!inhumain cette maniere de faire .

  • lilith lunaire
    lilith lunaire     

    la liquidation n'est facile pour personne ni employeur ni employés !! l'employeur a réagi rapidement à la demande du tribunal pour éviter plus de dégâts. On savait que beaucoup de clients ne payaient pas, maintenant certaines n' ont entendu que ce qu'elles voulaient. On a toutes retrouvé du travail ou une formation rémunérée. C'est le principal

  • Johan Morel
    Johan Morel     

    L'argument de l'employeur est complètement abominable! Déjà qu'une liquidation ce n'est pas facile à accepter mais en plus, prévenir ses salariés en dernière minute et en plus par SMS qu'elle honte!!! Cela prouve qu'elle ne veut pas affronter les problèmes en face! C'est vraiment se foutre de la tête du monde! Et très fourbe...

  • lilith lunaire
    lilith lunaire     

    Pour être une salariée de l'entreprise, nous avons été prévenu de la liquidation par sms (et non licenciement). Nous avons été convoqué par lettre recommandée à l'entretien de pré-licenciement, puis reçu notre lettre de licenciement par recommandé. Nos salaires nous seront versés dans les 15 jours suivant le pré-entretien par l'AGS. De plus, sur 16 salariées, nous ne sommes que 4 ou 5 à ne pas avoir été payés sur septembre. La procédure a été rapide et en accord avec la loi, pour nous permettre d'être prise en charge. Certaines sont en CSP (formation), d'autres comme moi, ont gardé leurs clients en chèque emploi. Notre employeur n'a pas mis la clé sous la porte sans rien dire, comme le font certains sans scrupules !!!

  • KADO83
    KADO83     

    je c pas si elles ont pas un recours si y a pas lettre avec accuser de réception le licenciement est annuler

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Après la liquidation donc en gros une fois que les locaux ont été inventoriés, les outils et le matériel vendu, que les gens sont chez eux depuis 3 mois, ils "apprennent" qu'ils sont licenciés ? Pourquoi est ce que j'ai l'impression que cette présentation des faits n'est pa très honnêtes ? @Pasdupe : l'employeur n'intervient plus à ce stade. Mais faisons payer des amendes aux gens qui n'y sont pour rien, sans chercher à savoir, pourquoi pas, ce sera certainement une société plus juste.

  • Napoleoniste
    Napoleoniste     

    Conseil RH numero un: ne pas abuser de son forfait SMS illimite...

  • look165
    look165     

    Et ceux qui comme moi n'ont pas de portable, ils ne risquent pas de recevoir ce genre de truc.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire