Euro Millions : une cagnotte lourde d'impôts

Combien paye-t-on d'impôt après un gain de 169 millions d'euros ? Réponse par l'exemple avec le dernier gagnant du loto.

Antoine Pollez
Le 14/11/2012 à 16:59
Mis à jour le 14/11/2012 à 17:14

Taxe à 75% : une version adoucie


Euro Millions : comment gérer une cagnotte de 168 millions ?


Euro MIllions : comment la FDJ soutient les gagnants


Il est français, chanceux et maintenant très, très riche : un joueur de l’Euro Millions a remporté à lui seul la cagnotte de 169 millions d’euros. Le changement de vie auquel il va devoir faire face va s’accompagner de nombreux changement sur la fiche d’impôt. Il sera bien entendu concerné par certaines mesures fiscales du gouvernement socialiste. Mais dans quelle proportion ?

Il échappera à la taxe à 75%

Mesure phare du programme fiscal socialiste, la taxe à 75% ne touchera pas l’heureux gagnant : votée le 19 octobre dernier, elle ne concerne que les revenus d’activité, pas ceux du capital.

Mais le gagnant de l’Euro Millions n’échappe pas aux autres réformes fiscales proposées par le gouvernement : il est donc concerné par la nouvelle tranche d’imposition sur le revenu à 45% et par la taxe exceptionnelle sur les hauts revenus, qui s’élève à 4%. Autre réforme : l’augmentation des droits de succession. Votée fin juillet, elle devrait  inciter le gagnant à partager ses gains le plus tôt possible.

Le capital restera sauf

Grande réforme annoncée, l’alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail n’affectera pas forcément le trésor du gagnant. Cette mesure a finalement été très allégée par rapport à ce qui avait été annoncé par le gouvernement socialiste. Seuls les éventuels intérêts perçus seront touchés, taxés à 64,5 % contre 39,5 % auparavant.

De surcroît, de nombreuses niches fiscales n’ont pas été réformées, comme celles de l’investissement en outremer ou du financement du cinéma.

La question du jour

Les manifestations en France peuvent-elles peser sur le conflit au Proche-Orient?