En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Enseignement : où sont les profs ?
 

François Hollande a promis de recréer 60.000 postes dans les établissements scolaires en 5 ans, pour compenser ceux que la droite avait fait disparaître. Ces dernières années, la diminution du nombre de postes ouverts aux concours de l’enseignement s’est accompagnée d’une baisse du nombre de candidats. Le gouvernement trouvera-t-il suffisamment de volontaires ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • erwan75
    erwan75     

    correction : "ministre", "pour féliciter son", "complaisants"

  • erwan75
    erwan75     

    Nous en aurons au moins 3 ou 4 ... d'abord le mistre de l'éducation que va "se féliciter" de cette "réussite" ... le premier ministre en profitera pour félicité sont ministre, peut être même que le chef de l'état ira bien aussi de son petit discours ... puis les députes féliciteront le ce super gouvernement, suivi par les sénateurs peut être que même quelques syndicats (dont sans doute l'UNEF, filiale de recrutement de stagiaires du PS) viendront en dire deux mots, le tout relayé par des média protecteurs et complaisant ... pendant ce temps on ne parle pas de TOUT le reste ... :)

  • br71
    br71     

    Demain, nous aurons droit à un trés beau discours du PS. Ils vont se féliciter d'une super rentrée........ Mais, ce ne sera qu'un discours avec, comme d'habitude rien derriére.

  • valgego
    valgego     

    Distribuer les métiers d'avenir aux étudiants boursiers (que,je respecte,mais pourquoi instituer un privilège dégradant pour le bénéficiaire lui-même ?),ce n'est pas vraiment ce qui s'appelle favoriser l'égalité des chances et développer la justice : ceux qui paient tout,y compris les bourses des autres,sont-ils si méprisables.......en deuxième année de licence?cela équivaut à une baisse du niveau de recrutement ,à ajouter à la discrimination sociale .L'éducation nationale qui avait il y a quelques années un crédit international ,est simplement sabordée par ceux qui prétendent la "redresser" , avec des concepts on ne peut plus tordus.

Votre réponse
Postez un commentaire