En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Le directeur de la police nationale, Frédéric Péchenard, a ouvert une enquête administrative après le suicide d'une gardienne de la paix à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), a-t-on appris mardi de source policière.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • yvestavernier
    yvestavernier     

    J'ai regardé le feu d'artifice et je n'ai pu m'empêcher de penser à la tragédie de Nelly
    les plus belles fêtes sont basées sur la misère humaine.. La célébration de la souffrance, de la torture, des guerres et des drames.. Le cerf caché dans des logements que l'on qualifie pudiquement de sociaux qui lutte.. la police, celle du terrain qui vient quotidiennement à la rencontre de ce mal à l'âme... Ce mal responsable en partie des déviances de certains. Cette souffrance que l'on fait encaisser à ses professions que sont la police, les soignants les assistantes sociales des bleus à l'âme.. Sans doute pour ces raisons de culpabilité auto protectrice que l'on pense plus à défendre le criminel que sa victime... car l'on cherche ici sa propre errance, sa propre tendance pour exister.. Se taire, se cacher la vérité de notre civilisation qui tend à écraser son prochain au nom du plus grand des défauts de l'être que l'on dit humain.. Notre diable d'égocentrisme et je choisi bien le mot diable... Encore une parallèle de notre culture catholique qui trouve ici l'origine de sa naissance.
    celles sur la richesse et du pouvoir n'ont pas la force de la moralité de la misère car elle l'exploite... On appelle çà une société qui capitalise pour être compétitive... le temps des esclaves n'est pas si loin dans les champs de coton... Il ne faut surtout pas oublier dans la frénésie des fêtes, la souffrance qui l'a rend si belle, si transcendante.... Nelly cette désormais anonyme avec ses roses blanches dont on dira qu'elle a été fragile... Et pourtant je dirais que nous ne sommes fragiles qu'avec le coeur. La fragilité pourtant touche normalement ce à quoi est animée l'âme de chacun d'entre nous.. quelle que soit la position sociale... hiérarchique dans ce monde devenu avide de pouvoir de puissance, de réussite.
    Vous me direz qu'il faut relativiser... Le relativisme nous aide à encaisser les coups en général... L'oubli d'ailleurs fait partie du relativisme... Aujourd'hui, j'ai seulement de la peine mais je sais que la mort existe car elle a pour effet bénéfique de nous faire oublier... ainsi va la vie...

  • Sbeuh
    Sbeuh     

    Renseignes-toi avant d'affirmer quelque chose, les fonctionnaires de Police ne touche pas de prime de PV sinon je crois qu'à ce jour peu de personnes auraient encore des points sur leur permis ou en tout cas auraient payés beaucoup plus d'amendes. Cette femme bossait bien, n'était certainement pas servile et quand on ne sait pas comment fonctionne en interne une corporation, mieux vaut la fermer plutôt que de dire des âneries.

  • 1/2/4
    1/2/4     

    nul n'est oblige de se plier à des ordres de rentabilité, cela s'appel être servile a son maître pour une maigre rémunération et une prime de Pv

Votre réponse
Postez un commentaire