En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rythmes scolaires : « La FCPE est favorable à la semaine de 4 jours et demi », dit Hazan

Mis à jour le
Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE
 

En pleine grève des instituteurs qui dénoncent la réforme des rythmes scolaires, le président de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE), Jean-Jacques Hazan, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi à 7h20 sur RMC. Il s’en est notamment pris au service minimum.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

51 opinions
  • Jaune (d'œuf)
    Jaune (d'œuf)     

    Organisation et philosophie, çà n'a rien à voir.
    Dans un cas on a les pieds sur terre, dans l'autre sur un nuage.
    C'est l’œuf qui fit la poule ou la poule qui philosœuf ?

  • forrester1
    forrester1     

    La coupure du milieu de semaine est essentielle car la majorité (ou du moins une bonne partie) des enfants reste à la cantine et ne repartent de l’école que sur les 18h, lorsque les parents sortent du travail. A cela serait imposé une 1/2 journée supplémentaires aux enfants, qui alourdirait leur semaine.

    Raccourcir la journée d’école tel que proposé par cette reforme, est une ineptie pour des enfants de 3 à 11 ans. Ces fameuses activités peri-scolaires seront beaucoup plus fatiguantes (bruit, excitation, chahut,....) que les 45 minutes de calme en classe que souhaite supprimer le ministre.

    En cela la coupure du mercredi est essentielle.

  • Maxi10
    Maxi10     

    IL FAUT DEGRAISSER LE MAMMOUTH !!! Ne nous faisons pas d'illusion par principe les enseignants ne seront JAMAIS satisfaits et revendiqueront toujours tout

  • Cas généraux
    Cas généraux     

    il s'agit d'un cas particuliers... Tous les élèves n'ont pas une auxiliaire de vie scolaire...

  • MARZIUS
    MARZIUS     

    apparemment m^me la rédaction nous censure quand on dit que l'on ne peut pas réformer le mammouth fossilisé. je pensais que l'on était dans un pays de libre expression.

  • victimedelacensureRMC
    victimedelacensureRMC     

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

  • zipo75
    zipo75     

    Pourquoi vous n'apprenez pas les fondamentaux au élèves ??? Lire ,écrire ,et compter ! les programmes sont surcharger ,donc il faut plus d'heures de court ! ma fille de 6 ans a besoin de plus d'heures de court,et certainement pas moins .D'ailleurs je me bat pour ça ,et j'ai même réussi à lui avoir une AVS en classe

  • mystere
    mystere     

    en leur donnant une culture aproximative

  • Géronimo7791
    Géronimo7791     

    Cette réforme implique une réorganisation totale et massive de la prise en charge des enfants qui ne peut se faire dans une telle précipitation et demanderait une réelle réflexion et coordination des partenaires concernés.

    • L'idée de départ est de raccourcir la journée de classe, mais la plupart des parents travaillant, la question devient celle du temps passé par nos enfants dans les structures collectives. Or, il s’avère que le temps de prise en charge des enfants par des structures collectives sera sensiblement le même, ce qui n’allègera en rien leur journée !!

    • En effet, la solution envisagée par la plupart des communes serait d’allonger la pause méridienne ( temps périscolaire du midi assuré par les mairies) jusqu’à des durées de 2H30 à 3h15 environ, contre, 1h30 aujourd’hui !!

    • Pour assurer un encadrement de qualité, il faudrait des locaux et du matériel adapté ( pour les activités artistiques et sportives), ainsi que du personnel qualifié, formé et en nombre suffisant.Or, croyez moi, c'est loin d'être le cas...

    • Mais il s’avère que la solution proposée par le gouvernement est de baisser les normes des taux d’encadrement (nombre d’enfants par animateurs) et de laisser à la charge des communes cet investissement financier énorme !!

    • Nous redoutons que cette idée a priori séduisante se traduise dans les faits par plus de 2H30 de garderie le midi, dans la cour de récréation ou les salles de classe, avec moins d’animateur, pas de matériel adapté…et finalement financé par les parents ( soit directement, soit une hausse significative des impôts locaux)…
    Quant aux instits, qui je le rappelle ne sont évidemment pas payés un jour de grève, il y a 4 ans, Darcos enlevait le samedi pour les enfants, sans concertation...les enseignants n'ont pas moins travaillés puisque les heures du samedi matin ont dû être faites le matin, le midi ou le soir, avec les enfants en difficulté ( c'est pour ça qu'ils n'ont pas eu de baisse de salaires, je le dis pour les mauvaises langues mal informées...). Et là rebelotte, faut tout réorganiser!! résultat les instits vont avoir une pause de 3h le midi, les chanceux rentreront chez eux, les autres iront je ne sais où vu que les mairies veulent utiliser leur classe pour occuper les enfants!!
    Qui accepterait d'avoir chaque jour 3 heure de pause le midi et de ne pas pouvoir accéder à son bureau??!

  • Observateur vigilent
    Observateur vigilent     

    1920: Création du SNI. 1925 affiliation du SNI à la CGT. 1972: création du SNIPEGC (Adaptation au collège unique); 1992 SNUIPP et SE-FEN 2002: SE-UNSA++++++++++++ 1934: création de la MAIF (Puis MAIF filia en 1988); 1947: Création de la MGEN (Puis MGEN Filia en 2002); création de la CAMIF (liquidée en 2008); Création de la FCPE à l'initiative du SNI pour défendre la laïcité.+++++++++++++

    Il n’aura échappé à personne le flirt entre la CGT et le SNI ; la filiation entre la FCPE et le SNI et les gènes du SNI dans la FSU. Les pionniers fondateurs sont morts et certains de leurs successeurs n'ont pas voulu voir qu'il fallait évoluer. La CAMIF en a crevé. La MAIF s'en est très bien sorti. Le SNI survit en changeant de nom et en polluant le service public. C'est un peu (beaucoup...) résumé...mais voilà où on en est... Bon courage M. Peillon !!

Lire la suite des opinions (51)

Votre réponse
Postez un commentaire