En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les enquêteurs dans les débris du crash, le 26 mars 2015
 

Andreas Lubitz, le copilote allemand de l'Airbus A320 semble avoir fracassé délibérément son avion sur une montagne des Alpes. La presse allemande révèle ce vendredi qu'il avait souffert d'une grave dépression, des "indices" ont été collectés par la police à son domicile.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • bob38
    bob38     

    Bon courage aux pompiers, gendarmes et a tous ceux qui recherches les restes des corps ça doit être terrible

  • Youyou
    Youyou     

    Mettre les toilettes dans le cockpit.

    Youyou
    Youyou      (réponse à Youyou)

    Ça se fait déjà dans l'armée.

  • cafeaulait
    cafeaulait     

    alors ! dimanche qui l'emportera ?

  • cafeaulait
    cafeaulait     

    c'est pour tout pareil, il faut qu'il arrive des catastrophes pour que l'on prenne des décisions qui auraient pu être prises depuis longtemps

  • beaudolo
    beaudolo     

    BFM, ne croyez-vous pas que vous en faites un peu beaucoup sur ce drame, il n'y a pas d'infos en ce moment?

  • bouledog
    bouledog     

    149 victimes qui auraient pu être évité si une deuxième personne avait remplacé
    le pilote , c'est de la folie de les laisser seul

  • Bilou87
    Bilou87     

    Je suis d'accord avec Goggos, pour mon avis : dans un premier temps, un état suicidaire, d'accord, mais pourquoi entrainer dans sa mort celle de 149 personnes : la, c'est un crime. Donc ce n'est pas qu'un malade, mais un criminel, pourquoi et quelle en est la raison ?.
    Quand au certificat d'arrêt de travail non remis à sa compagnie, difficile de le faire en France, puisque le système est tel que l'on doit envoyer un exemplaire à l'organisme de santé et à l'employeur.
    Ou bien, ce garçon n'avait pas besoin d'argent, ni d'indemnité compensatrice. Mais quelles sont les clauses en Allemagne, on en parle pas non plus. Et l'auteur du certificat d'arrêt, pour un poste avec de telles responsabilités : on peut se poser des questions.

    lesemian
    lesemian      (réponse à Bilou87)

    "difficile de le faire en France, puisque le système est tel que l'on doit envoyer un exemplaire à l'organisme de santé et à l'employeur."???
    Ben mon Bilou87, Qu'est-ce que tu racontes?
    Si tu ne l'envoies ni à la SS ni à ton employeur, rien ne t'empêche de bosser, même en France, qu'est-ce que tu crois?

  • 813411
    813411     

    Il y a certes les problèmes psychologiques de dépression qui peuvent arriver chez les pilotes,mais il y a aussi les problèmes qui pourraient être dues aux stupéfiants divers. Et dans le monde actuel ou l'on vie,c'est aussi un problème a prendre en compte.....

  • Hybow
    Hybow     

    Apparemment ce type était complètement déglingué. On laisse pas un fou aux commandes d'un avion. Le secret médical dans ce genre de cas ne devrait pas exister.

  • nute66200
    nute66200     

    Au delà de toutes polémiques sur les nombreuses questions qui se posent tant sur l'état de santé du copilote que de savoir si la compagnie était au courant et blablabla, ne perdons pas de vue qu'il n'y a pas que les avions. Aujourd'hui ils ont la vedette, mais rappelons nous de la catastrophe ferroviaire d'Espagne ou du Concordia où tout se joue par le facteur humain d'une seule personne. Faut il pour autant ne plus prendre le train ou le bateau. Pour moi avion, bateau train ou autre, les risques sont les mêmes et méritent d'être analysés tous préventivement de la même façon à partir du moment où il y a des passagers.

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire