En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'agence Bred devant laquelle la conseillère a été poignardée
 

Mercredi à Paris, une conseillère de la BRED est décédée après avoir été poignardée par un client. Son meurtrier présumé a été interné. Témoignages.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Paul2009
    Paul2009     

    Bonjour,
    un fou donc?
    il est interné et on croit comprendre qu'il plaidera dans cette ligne-là mais...à quand la peine de sûreté pour les personnes "irresponsables" qui seront libérées par la suite parce que "guéries" sans avoir purgé de peine: ils auront été soignés. Que la justice se prononce sur les crimes et que l'internement pour soigner n'empêche ni ne remplace la prison : que ces messieurs dames ne puissent plus jouer la folie passagère pour être relâchés sans payer s'ils sont coupables!
    Bonne soirée

  • youli
    youli     

    Nous connaissons une crise financière sans précédent.
    Cette agression et la mort de cette Femme est très grave.
    Aurait-elle eu lieu en temps ordinaire?
    Les responsables (mais pas coupables!) de cette crise financière ne sont-ils pas la cause du ressenti et du dégout des particuliers envers les établissement financiers.
    J'aimerai que les PDG de ces établissements viennent expliquer à leurs Clients le pourquoi du comment, en lieu et place de leurs salariés à qui on demande d'encaisser ( et pas seulement de l'argent)

  • nunch
    nunch     

    Et oui en France, aujourd'hui, tu as des problèmes d'argent, tu tus ta famille et tu te tires une balle aprés, tu tus un boulanger ou un pompiste pour 75-100€, tu montes une escroquerie, une arnaque et tu t'en prends au plus crédules, tu vends ou prostitus tes enfants.
    Pas de scrupule, pas de remort, pas d'état d'ame.
    Voilà où nous en sommes. Même si tout celà "reste" marginal, ça se multiplit tous le ans, mois par mois, jours par jours.
    Y a t-il une solution?
    Sans être défaitiste, je pense que la gangrène est là et ronge. Il faut emputer!

  • joelbombe
    joelbombe     

    C'est innadmissible ce qui c'est passé ! ! ! ! !
    Meme si on est en dificulté , il faut prendre sur soit etpas s'en prendre aux personnes

Votre réponse
Postez un commentaire