En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'enseignante est poursuivie pour la mort de son élève qu'elle avait envoyé dans le couloir pour le punir.
 

Le parquet n'avait fait aucune réquisition le jour de l'audience. Mais Agnès Maulard-Lelong pourrait être condamnée pour la morte du petit Khoren alors qu'elle l'avait exclu de sa classe en 2011.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • tgvevb
    tgvevb     

    Bonjour,
    Hé bien ! Le monde tourne à l'envers.
    C'est dégueulasse.
    Dans les années 1970 certains instits mettaient les enfants au piquet devant les autres ou au piquet sous leur bureau, où bien encore au piquet sous leur bureau après leur avoir arraché quelques cheveux au passage.On en est pas mort ! Non c'est sur. Mais cela ressemble à une pratique très peu innovante pour casser les jeunes. C'est violent la mise au piquet. C'est une violence psychologique. Ce ne sont pas des êtres humains, les personnes qui mettent au piquet. Ils ne peuvent pas parler et donc use de leur pouvoir pour immobiliser l'autre. C'est une marque d'incompétence.
    Ensuite, il y a les paroles. C'est blessant. Quand on n'est plus capable d'assurer auprès des petits, faut s'arrêter. Le boulot d'enseignant, c'est d'innover, de s'adapter et d'amener tout un groupe à la connaissance. Les petits sont tous différents, faut les prendre comme ils sont et ne pas les transformer comme on voudrait qu'ils soient. Le petit à résister à sa façon à l'autorité nulle dominatrice et inhumaine. Je souhaite qu'il soit avec les anges.
    Ce que fait un enfant n'est jamais sans signification, c'est le rôle de l'enseignant de le comprendre. Je dirai même qu'en primaire, on a le temps de se laisser "emmerder" par les gosses et de les faire grandir. Quelle est la différence entre monde éducatif et monde punitif ? Et bien faut peut-être commencer à y réfléchir.
    Un enfant de 11ans n'est pas responsable de ses actes. Un adulte oui.
    Franchement , je changerai de travail si cela m'arrivait un jour et je lutterai contre les violences morales pour y survivre. Mais bon, je parle en tant qu'être humain. Il paraitrait qu'il y en a des faux, des inhumains, des coquilles vides.
    Enfin c'est sur, ca va pas changer le monde.
    Vivement qu' Albert Jacquart revienne. On a eu de jolies paroles avec lui. Des idées nouvelles. Y a plus d'Albert Jacquard où quoi dans le monde des intellectuels ?
    Y a tellement de profs qui mettent encore au piquet. Quelle ignorance de leur rôle d'éducateur. Quelle incompétence.
    Enfin. Courage aux parents. J'espère que les violences morales seront punis un jour.
    Bonsoir.
    PS : ce n'était adressé qu'aux êtres sensibles ! Humains quoi !

  • Hybow
    Hybow     

    Pas sympas les journaleux... Ça ne les gênent en rien de balancer, Pas de coeur , pas de conscience, pas de scrupules, pas de regrets ni remords, bref, des journalistes...!!!

  • Moxika
    Moxika     

    donc on a le droit a la photo et au nom, pour une personne qui n'est toujours pas condamnee a quoi que ce soit. Certains 'journalistes' meritent la taule.

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Evidement pour une certaine partie de la population qui est dans la déresponsabilisation de l'individu, le coupable c'est l'enseignante, et surtout pas l'enfant. Pour qu'un enfant de 11 ans se suicide pour un fait d'une banalité si écrasante, il devait être quand même être psychologiquement en mauvais état - la responsabilité des parents elle est où dans ce procès ?

  • blockdur
    blockdur     

    Cette personne ne fait que son travaille, elle n'est pas dans la tete de ce petit et ne ssis pas à quoi il pense ( heureusement, en bien ou en mal) probléme d'éducation parental, pas de l'institutrice, ce gamin ne devait pas aimer les reproches, peut etre trop soutenue.

Votre réponse
Postez un commentaire