En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Egalité : La guerre aux clichés dans les écoles
 

Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem souhaiteraient étendre le dispositif "ABCD de l'égalité" dès la rentrée 2014.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Makushan62
    Makushan62     

    Encore nos chères féministes et leur chapelle de haine contre tout ce qui porte des cou....s!

  • Lukamini
    Lukamini     

    "Le temps du rose pour les filles et le bleu pour les garçons c'est dépassé! Ce fonctionnement fabrique des soumises et des machos! "

    Vous affirmez avec une autorité que vous n'êtes pas en mesure de prendre.

    Votre idéologie que vous souhaiteriez voir se répandre laisse clairement apparaitre votre souffrance à vous.

    Je fais partie des garçons qui n'aiment pas le rose, sans que l'on me l'ait inculqué ni été influencé par mon éducation reçue.

    A titre personnel, cette couleur que je trouve fluette sur un homme me semble aussi belle et ajustée qu'une barbe drue d'un mois sur le visage gracieux d'une jeune femme élancée.

    Ce n'est pas pour autant que je vais tenter de rallier d'autres à ma théorie, si jamais je trouvais liberticide d'expliquer aux jeunes filles que la barbe, c'est pour les hommes uniquement.

    Vous devez surement savoir que les Spermatozoïdes sont des gamètes MASCULINES et l'ovule des gamètes FEMININES, et que le Genre est défini par cela, et non des idées retors tout droit sorties de vos fantasmes fabulatoires.

    J'ai un Pénis et donc de FAIT je suis un Homme, cela ne m'empêche pas d'assumer ma part féminine de la façon qui me semble être convenable.

    Je n'aborderais pas les amalgames autour de la religion que vous avez faits, il me semble avoir apporté suffisamment d'éléments pour démontrer la dangerosité de cette théorie du g. qui disparaitra visiblement aussi vite qu'elle est apparue.

  • Lukamini
    Lukamini     

    Il existe à ma connaissance, de nombreux parents qui trouvent certains "clichés" justifiés, l'école se place ainsi dans une position intenable en voulant "changer" l'enfant dont les parents l'écarteraient du rose pour prendre un exemple répandu, si ceux-ci estiment que c'est une couleur qui sied davantage aux filles qu'aux garçons.

    Quand je lis ça : "Tous les jours, Julie, la maîtresse, prend 30 minutes pour parler de l'égalité fille-garçon."

    C'est pour moi du bourrage de crâne détestable, à moins qu'il soit question d'égalité EN DIGNITE ce qui n'est pas le cas puisque ce mot n'apparaît pas.

    Il n'existe PAS d'égalité entre homme et femme, mais des différences et qui de surcroît varient d'un individu à un autre.

    N'est-t-il pas stupide et dangereux que de chercher une égalité là où il n'y en aura jamais de fait.

    Il y a des porsches, des 2CV, des camions, est-ce qu'il viendrait à l'idée de chercher l'égalité ici aussi ?!

    L'école ne prime PAS, et ne primera JAMAIS sur la parole des parents. Je serais comme un rempart face à ce type d'action de la part d'une école. :-)

  • Lukamini
    Lukamini     

    Il existe à ma connaissance, de nombreux parents qui trouvent certains "clichés" justifiés, l'école se place ainsi dans une position intenable en voulant "changer" l'enfant dont les parents l'écarteraient du rose pour prendre un exemple répandu, si ceux-ci estiment que c'est une couleur qui sied davantage aux filles qu'aux garçons.

    Quand je lis ça : "Tous les jours, Julie, la maîtresse, prend 30 minutes pour parler de l'égalité fille-garçon."

    C'est pour moi du bourrage de crâne détestable, à moins qu'il soit question d'égalité EN DIGNITE ce qui n'est pas le cas puisque ce mot n'apparaît pas.

    Il n'existe PAS d'égalité entre homme et femme, mais des différences et qui de surcroît varient d'un individu à un autre.

    N'est-t-il pas stupide et dangereux que de chercher une égalité là où il n'y en aura jamais de fait.

    Il y a des porsches, des 2CV, des camions, est-ce qu'il viendrait à l'idée de chercher l'égalité ici aussi ?!

    L'école ne prime PAS, et ne primera JAMAIS sur la parole des parents. Je serais comme un rempart face à ce type d'action de la part d'une école. :-)

  • Marie 65
    Marie 65     

    Je pense que les français sont très, voire trop attachés aux traditions qui en fait nous font régresser. De générations en générations, nous répétons les mêmes stéréotypes sociétaux. En France, il faut que tout soit mis dans un tiroir, classé, étiqueté. Les français ont des œillères. Il est grand temps de réagir si on ne veut pas, d'ici quelques décennies, être le zoo du monde, d'un monde qui n'existera plus. Le sexe chromosomique, et le genre ce n'est pas du tout la même chose. Et c'est là que le bas blesse dans l'éducation des enfants. Il y a chez l'être humain, comme dans la nature, des expressions plus féminines que masculines et inversement, et cela quelques soit le sexe de l'individu. Le temps du rose pour les filles et le bleu pour les garçons c'est dépassé! Ce fonctionnement fabrique des soumises et des machos! Si c'est cela que vous voulez pour vos enfants, quelle tristesse!! Laissez le genre des enfants s'exprimer et sortez de ces dogmes et croyances tous d'origine religieuse, qui ont voulu que la femme soit le malheur de l'homme parce qu'elle là fait pêcher et que, de ce fait, elle doit lui être soumise. D'où tous postulats, ces comportements stupides, ancrés dans les consciences, à tel point qu'ils ont du mal à être déracinés. Rappelez vous que le pénis ne fait pas l'homme, tout comme le vagin ne fait pas la femme.

  • balyzi
    balyzi     

    C'est ce qu'on appelle la théorie du genre 'voir sur internet), c'est la suite du mariage pour tous, pour eux il n'existe pas de masculin ni de feminin c'est l'enfant qui choisit ce qu'il veut être il faut à tout prix les virer ils sont très dangereux.

  • Dinozzo77
    Dinozzo77     

    " "Le petit garçon qui aimait le rose" ou "Madame Zazie a-t-elle un zizi". " L'égalité oui bien sûr ! Sous couvert "d'égalité" se met en place un endoctrinement portant le mélange des genres et l'indifférenciation des sexes ! C'est de la propagande rien de plus qui sous entend que l'altérité sexuelle est une inégalité ! C'est scandaleux ! ....

Votre réponse
Postez un commentaire