En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Salle de classe.
 

Ils sont un peu plus de 300 profess.eurs.euses à vouloir changer une règle de grammaire qui paraissait gravée dans le marbre. Mais le ministre Jean-Michel Blanquer ne le voit pas du même œil.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Creepybetty Betty
    Creepybetty Betty     

    Etant professeur de musique, je trouve qu'à ce moment là, faudrait faire aussi une réforme des codes musicaux car deux noires valent une blanche.....
    Faut arrêter le délire !!!!

  • Creepybetty Betty
    Creepybetty Betty     

    Etant professeur de musique, je trouve qu'à ce moment là, faudrait faire aussi une réforme des codes musicaux car deux noires valent une blanche.....
    Faut arrêter le délire !!!!

  • vanda100
    vanda100     

    J’vous dis pas les embouteillages qu’il va y avoir dans tous les cerveaux ! La difficulté à lire pour ceux qui ne commenceraient pas le CP à la Rentrée....

    Pitié ! Laissez-nous notre orthographe et notre grammaire, on s’en accommode. En tant que femme, je m’en moque que le masculin l’emporte sur le féminin ! Pour la parité, augmentez nos salaires, c’est tout !

    Sinon, je demande à ce qu’il y ait autant de noms de rue de célébrités masculines et féminines !!

  • Tanpis
    Tanpis     

    Ils sont payés pour appliquer les programmes. Si cela ne leur convient pas, à la porte...

Votre réponse
Postez un commentaire