En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une affiche de prévention contre Ebola, le 24 août 2014 à Abidjan.
 

Ebola, le virus qui frappe l'Afrique de l'Ouest et angoisse le monde entier depuis plusieurs mois, menace-t-il de se transformer?Et si oui, deviendrait-il forcément plus dangereux?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Claude33 medoc
    Claude33 medoc     

    Et si on relatiez un petit peu ? Ou en est on de cette grave épidémie mondiale ? Depuis le début de l année soit 9 mois sur 4 pays moins de morts qu en France en deux mois d épidémie de grippe........et bizarrement ce sont les États Unis qui font le plus de bruit,qui agissent le moins sur le terrain mais.........qui annonce d abord un sérum pour guerrir et bientôt un vaccin ...... Cela vous rappelle rien ? Il y a quatre ans la fameuse épidémie de grippe qui nous a coûte l achat de 90 millions de vaccins

  • Google-116949664586005689331
    Google-116949664586005689331     

    Afin de rassure un peu plus ceux qui se voient préoccupés par cette maladie, voici les déclaration d'un médecin québecois - le docteur Boivin - diffusées suite à la parution de l'article sur la mutation du virus dans la revue américaine "Science" : " Une des stratégies que peut employer un virus à forte mortalité pour se répandre davantage est de devenir moins virulent. Si un virus tue rapidement la plupart de ceux qu'il infecte, ses chances de se propager seront plutôt faibles." ; ce qui est, à mon sens, plutôt rassurant (d'ailleurs la plupart des grandes épidémies, si elles étaient très contagieuses, avaient un taux de mortalité peu élévé - cf grippe espagnole, paludisme, etc). De plus, si le virus arrivait dans notre pays, non seulement les risques d'épidémie sont faibles (il suffit de regarder la situation au Nigeria qui est infecté depuis maintenant un mois et qui ne compte "que" 8 décès pour une vingtaine de cas malgré un système médical bien moins performant que le notre) au vu de l'organisation médicale et sanitaire de la France, le virologue Jean-François Delfraissy, de l’institut de microbiologie et maladies infectieuses à l’Inserm a déclaré que " Les seules conditions d’hygiène, les différents traitements (antibiotiques), l’hydratation et l’alimentation donneraient déjà de meilleures chances de survie ", faisant tomber la mortalité de 50% à 20-25%. Malheureusement, ce n'est pas le cas pour les malheureux d'Afrique de l'Ouest qui ne peuvent bénéficier de nos systèmes médicaux.

  • pistache33
    pistache33     

    oui bien sur on essaie de nous rassurer mais en attendant ce virus tue tous zazimut. je tiens a féliciter les bénévoles qui au risque de leur vie s'occupent avec acharnement de ces malades jusqu'à la fin de leur jour. nous pouvons les remercier.

Votre réponse
Postez un commentaire