En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un employé des urgences médicales des aéroports de Paris tient une note d'information sur le virus Ebola ainsi qu'un thermomètre
 

Alors que 17 "cas" de fièvre Ebola ont été signalés en France comme "possibles", le chef de l'Etat a annoncé que les contrôles seraient élargis aux transports même maritimes.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    UN PROFESSEUR DE LA FAC PARIS JUSSIEU PROPAGATEUR DE LA THEORIE DU COMPLOT SANS SANCTION DE SA HIERARCHIE !
    Pascal Kossivi ADJAMAGBO
    Ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris
    Docteur d’Etat en Mathématiques et Agrégé de Mathématiques Professeur à l’Université Paris 6.
    Le virus Ebola est-il un instrument de « destruction massive » des populations Africaines ? C'est la thèse défendue par Yves Ekoué Amaïzo, économiste togolais et directeur de Afrocentricity Think Tank, qui pense que le virus a été conçu ailleurs et transféré en Afrique.

    Yves Ekoué Amaïzo est formel : « L’origine du virus Ebola est étrangère à l’Afrique ». « Elle se situe, indique-t-il, en Allemagne et la question est donc de savoir si l’on a transféré, depuis 1976, un certain nombre de virus et d’animaux infectés » sur le continent.

    Afin de déterminer, clairement, l’origine de cette grave pathologie, trois praticiens : le professeur Pascal Adjamagbo et les docteurs Kananya Mutombo et Guy Alovor, ont initié une pétition intitulée « Pour une commission d’enquête internationale du Conseil de sécurité de l’Onu et de l’Union Africaine sur l’origine du Sida et de l’Ebola », qu'ils ont adressée aux dirigeants politiques du continent Africain.

    Les graves déclarations des personnalités scientifiques africaine sur l'origine du virus Ebola ont été, récemment, étayés par ceux du ministère de la Santé et de l’Assainissement de Sierra Leone qui avait, indirectement, reconnu sur sa page Facebook, qu’il a laissé mener des essais d’armes biologiques Américaines sur son sol, notamment à Kenema et à l’université de Tulane.

    Ces essais étaient effectués au nom de l’Institut de recherche médicale de l’armée Américaine des maladies infectieuses (United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases, USAMRIID).

    Il ajoute que pour tester l’efficacité de ce virus « en grandeur nature », le où les pays qui l’on créé ont décidé alors de l’introduire sur le continent où il a déjà causé la mort de 3.439 personnes sur 7.478 cas répertoriés.
    C'est une thèse ahurissante d'un prof des Universités à Paris Jussieu d'origine Togolaise !

    Toujours en place sans sanction de son administration.
    RMC/BFM pourraient l'interroger, non ?

  • al Azar
    al Azar     

    A l 'aéroport d' Alger on contrôlait les passager en provenance du hajj à La Mecque pour détecter ceux susceptibles d'être porteurs du Coronavirus qui a fait plus de 400 morts en Arabie, sous surveillance de l'OMS de Genève.
    Ici, Rien, faut pas "stigmatiser" les pèlerins !

  • résiste
    résiste     

    parce qu'il faut sérieusement penser qu'il n'y a eu QUE 480 signalements??

  • résiste
    résiste     

    quid des clandestins qui arrivent en masse par l'Italie via Mare Nostrum?

  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    C'est pas trop tôt !!!!!!!!!!!!!!

  • Runner
    Runner     

    Ebola n'a pas fait un seul mort en France, merci. Par contre le sang contaminé tue encore aujourd'hui...

    résiste
    résiste      (réponse à Runner)

    attendez la suite

    trueblabla
    trueblabla      (réponse à résiste)

    La suite de quoi ? Ebola existe depuis des années ...

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    Après plusieurs mois et 10 000 morts voici venir le temps d'agir !!??!!
    Décidément, rapidité et efficacité, sont les maîtres mots de ce quinquennat !!!

    Barbarovich
    Barbarovich      (réponse à Jean Aimarre 2.0)

    Petite correction : 10.000 cas. Et encore, nous n'y sommes pas encore.

    vestale
    vestale      (réponse à Jean Aimarre 2.0)

    doucement, doucement...!les réactions sont un peu lentes mais ça vient !

    al Azar
    al Azar      (réponse à vestale)

    Festina lente disaient mes profs de Latin, autrefois à Beyrouth.

    al Azar
    al Azar      (réponse à al Azar)

    Je traduis pour les néophytes : Hâte toi lentement !

Votre réponse
Postez un commentaire