En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La France compte 27 000 buralistes et 1 800 vendeurs de e-cigarettes.
 

Le tribunal de Commerce de Toulouse a donné raison à un buraliste, estimant que sa corporation devait être la seule à pouvoir vendre des cigarettes électroniques. Les vapoteurs dénoncent un «non sens».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • DSKK06
    DSKK06     

    Faut pas oublier que le but de ces e-cigarette c'est de se débarrasser définitivement de l'envie de fumer, et il semblerait que ça marche. Ma fille qui fumait deux à trois paquets de cigarette par jour a réussi à se désintoxiquer. Alors pas d'hésitation, et même s'il y avait quelques problèmes secondaires, la vrai destination de la e-cigarette c'est de ne plus fumer à plus ou moins brève échéance...

  • BJP034
    BJP034     

    (trop vite écrit et envoyé) la profession est foutu

  • Marie 65
    Marie 65     

    Il a bien raison car le tribunal de commerce n'est pas un tribunal objectif. Il subit des pressions. C'est à la justice, la vraie à régler ce problème.

  • BJP034
    BJP034     

    Autant dire que la profession de vendeur d'E-cigarettes sont foutus.

  • Tianoc
    Tianoc     

    Les buralistes puisqu'ils se défendent ainsi devraient $etre des fonctionnaires ! et reverser toutes leurs recettes à l'état contre un SMiC ! Là on verra pour les monopoles !

Votre réponse
Postez un commentaire