Duflot à Bondy : 800 habitants retrouvent le chauffage

Les 800 habitants de la copropriété dégradée de Bondy, en Seine-Saint-Denis, qui ont reçu mercredi la visite de la ministre du Logement, Cécile Duflot, vont retrouver le chauffage grâce à l'installation d'une chaudière mobile.

T. R. avec BFMTV
Le 09/01/2013 à 23:24

La ministre du Logement Cécile Duflot s’est rendue mercredi dans une copropriété de Bondy, en Seine-Saint-Denis, privée de chauffage depuis près de deux mois. Une chaudière installée mercredi doit être mise en service jeudi et fonctionner à plein régime à partir du 14 janvier, ce qui permettra de chauffer et de fournir de l'eau chaude aux 176 appartements de la résidence.

Un projet de loi sur la gestion des copropriétés

"C'est totalement édifiant, ce qui se passe ici", a estimé Cécile Duflot, en visite mercredi après-midi, qui a promis "un chapitre sur la question de la gestion des copropriétés, et en particulier celles qui sont en situation difficile", dans le projet de loi sur le logement qu'elle doit présenter en juin.

"Ce projet de loi comportera un volet sur le renforcement des compétences professionnelles des syndics (...) Il y a souvent des gestionnaires qui font bien leur travail, parfois pas", a-t-elle précisé.

800.000 euros pour rénover les lieux

Les copropriétaires, dont une partie n'arrive pas à payer les charges et les frais nécessaires pour entretenir la résidence, s'étaient mobilisés le 3 janvier après avoir passé Noël et la Saint-Sylvestre dans le froid, sans eau chaude. Une cinquantaine d'habitants en colère s'étaient rassemblés ce jour-là au commissariat de Bondy, et avaient fait part de leurs doléances le lendemain au président du tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny, Rémy Heitz.

Leur copropriété très endettée, qui fait l'objet d'un plan de sauvegarde, est sous administration judiciaire depuis 2000. Mme Duflot, qui a confié une mission sur les copropriétés dégradées au sénateur PS de Seine-Saint-Denis Claude Dillain, a annoncé que 800.000 euros "nécessaires pour la rénovation" des lieux allaient être débloqués auprès de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Toute l'actu Société

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?