En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Gérard Crozier, le maire de la commune d'Allex dans la Drôme.
 

L'édile affirme avoir "outrepassé volontairement (son) niveau de compétence", avant de renoncer "sous la contrainte" et "devant l'intransigeance de l'Etat". 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre
  • vanda100
    vanda100     

    C'est choquant d'imposer ces migrants aux français dans les villes, les villages sans leur demander leur avis. Au départ, c'étaient des réfugiés politiques qu'on a accepté de recevoir, maintenant c'est toute l'Afrique, des migrants économiques, qui rentre dans la brêche. C'est en plus au détriment des citoyens français dans le besoin. On marche sur la tête. L'avenir me fait peur.

    • Ce commentaire a bien été signalé
    • Répondre

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire