En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Droit à l’oubli sur internet : les plaintes à la CNIL explosent

Mis à jour le
Droit à l’oubli sur internet : les plaintes à la CNIL explosent
 

En 2011, le nombre de plaintes en matière de droit à l’oubli sur internet et déposées à la CNIL a augmenté de 42%. « Il y a une émergence du droit à l’oubli numérique, mais sans texte formel », explique un avocat spécialiste de la question.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Nath-B
    Nath-B     

    J'ai été diffamée sur internet mais de manière non nominative par une harceleuse que la justice avait déjà condamnée en 2008 pour harcèlement.
    J'ai assigné Viadéo, Linkedin et Facebook (plus difficilement) à retirer les contenus insultants et calomnieux publiés par cette personne par le biais d'une mise en demeure de mon avocat. La police a également été prévenue de ce cheminement en cas de récidive de cette délinquante aux multiples profils web. La désindexation naturelle a pris du temps mais maintenant je me sens bien mieux. Le droit à l'oubli n'existe pas encore légalement cependant.

  • e-reputation
    e-reputation     

    Plusieurs sites proposent d'effacer vos contenus comme : http://www.notoriete-web.com ou http://www.efface-moi.com mais c'est une loi internationale qui se fait attendre...
    A quand ?

  • @@@@
    @@@@     

    Je rigole...

  • lesgens
    lesgens     

    N’importe qui peut très facilement parler de nous sur internet :
    Un collègue de travail en conflit, un ancien employé, un client mécontent, un ex’conjoint malveillant, un concurrent indélicat, un idéaliste, un voisin irascible …
    Mais aussi il peut apparaitre sur un site internet une ancienne histoire personnelle, une mauvaise affaire passée, un partenariat malheureux, un conflit personnel ou professionnel …
    Comment changer de métier ou de vie quand des informations anciennes sont visibles avec notre nom sur google ?
    Et comment trouver un emploi ou diriger une entreprise quand des informations indésirables apparaissent sur la toile ?

  • Dantounet
    Dantounet     

    Le probleme du droit a l'oublie c'est qu'il peut s'attaquer a la liberte des autres.

    Prenons le cas de cette personne qui a publie des textes a tendance erotique sur la toile.

    Je suppose qu'il s'agissait d'une action volontaire et consentie, sur un blog ou forum ouvert a tout public.

    Que se passe t'il si, moi, aimant beaucoup ces textes, je decide de les partager a nouveaux en mentionnant le nom de l'auteur. Vais-je me faire attaquer parce que l'auteur n'assume pas ses ecrits? Et si, une autre personne, partage elle aussi ce contenu en mentionnant elle aussi l'auteur, suis-je responsable ?

    Poster une information sur la toile c'est accepter d'en perdre le controle. Une fois qu'une information est online, elle ne nous appartient plus, elle appartient a tous. C'est le principe du web actuel.

  • latino
    latino     

    Ne soyez pas si catégorique. Toute personne a droit à une séparation de sa vie privée et personnelle.
    Comment réagiriez vous si votre ex racontait vos pratiques préférées en privé ?
    En suivant votre raisonnement il faudrait vous dire "tant pis pour vous, vous n'avez qu'a vous assumer".
    En prenant l'exemple de Facebook, je publie parfois des photos de soirées que je n'aimerais pas voir au boulot .C'est pourquoi je n'ai pas de contacts professionnels dans mes amis facebook. Je choisi le cercle des personnes avec qui je partage certaines informations, si celles ci sortent de ce cercle ce n'est pas un choix donc rien à assumer.

  • octagon
    octagon     

    Les gens n'ont qu'à assumer ce qu'il sont et ce qu'ils font, le meilleur moyen de se faire oublier est d'en avoir rien à foutre ou de réfléchir avant d'agir (l'un n'empêchant pas l'autre). Mettre des photos de soi à poil sur internet à forcément une conséquence, on donne au gens des outils pour receuillir des données personnelles sur eux (facebook) et ils tombent dans le panneau. Les mêmes qui gueulent contre "big brother" sont les premiers à raconter leurs misérables vies dans le moindre détail. Il n'est nul besoin de surveiller les gens puisque les moyens qui permettent dans savoir un maximum sur eux sont autorisés, on appelle ça "réseau social". l'exemple de cette prof de Français qui écrivait des romans érotiques n'est rien à coté de Brigitte Lahaie et sa carrière dans le porno. La prof n'avait qu'à réfléchir et doit assumer ou se lancer définitivement dans l'écriture, Brigitte assume son passé et s'est reconvertie intelligemment. Assumez ce que vous faîtes et ne regrettez rien , vous verrez qu'on se moque pas mal de se faire oublier.

Votre réponse
Postez un commentaire