En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le 12 juillet 2013, plusieurs voitures d'un train Corail reliant Paris à Limoges ont déraillé en gare de Brétigny-sur-Orge
 

Trois ans après, le déraillement d'un train en gare de Brétigny-sur-Orge reste inexpliqué. Une nouvelle enquête fait état de matériel défaillant sur les voies, contrairement aux affirmations de la SNCF. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Et out les pilleurs des victimes laissés libres...

  • CATHO91
    CATHO91     

    Déjà formulé sans doute jamais écouté, c'est le modèle Français "politique indigne" politiciens impopulaires etc..., un problème était de mise sur l'aiguillage sur la voie montante Province paris peu de temps avant l'accident. Bretigny est le point de contact entre le trafic banlieue et le trafic grandes lignes. Alors, Paris province ou Province paris même problème, j'étais usagé régulier de la liaison Étampes Juvisy, je sais de quoi je parle et je veux parler d'autant plus fort que je me suis trouvé, pour différentes raisons, sur le quai de Bretigny pour prendre une correspondance bus / train pour rejoindre Etampes. Le passage des convois grandes lignes est quelque chose de très impressionnant.

  • Crusader30
    Crusader30     

    Je m'en doutais.....en cas de choc ou mouvement anormal le conducteur de train et son contrôleurs de trains doivent stopper immédiatement le train en urgence..

    Cette pièce avant de lâcher a du provoquer de sacrés instabilités aux passages le la motrice et de toutes les voitures voyageurs idem pour les trains marchandises ..

    Faute de négligence certainement..la SNCF est responsable...

    En cas d'instabilité ou bruits très forts les,dirugeants se doivent s'implanter des indicateurs de réductions de vitesse très basses qui s'adressent à tous les trains ...un déraillement à 40 km H aurait eu des conséquences sans gravité mais à plus de 130 .C est apocalyptique quand on connait la masse d un train ..la cinétique s'affole......

    Grosse négligence impardonnable......

Votre réponse
Postez un commentaire